jeudi 10 juillet 2014

A boire et à manger de Guillaume Long (2012)

► Guillaume Long / Gallimard / 144 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Résumé :

Quels sont les ustensiles indispensables à tout cuisinier qui se respecte ? Où trouver l'ail des ours ? Que faire de nos amies les courges ? Où aller manger si vous êtes à Venise ? Et préparer un bon apéro ? Et un risotto aux asperges ? Et les crêpes ? Pour Guillaume Long, la cuisine est un art de vivre ludique et les réponses à ces questions s'écrivent en bande dessinée. Il recompose pour le livre les notes, recettes, anecdotes, portraits... imaginés pour son blog gastronomique.

☼ Mon avis :

J'en avais entendu parler sur la toile et je ne m'y suis pas vraiment intéressée, car je cuisine peu. Quand je l'ai vu à ma bibliothèque, je me suis dit que ce serait une bande dessinée sympa à découvrir. Je cuisine par plaisir, sans forcément faire dans l'élaboré mais jamais dans le banal car je m'ennuie assez vite (oubliez les pates-fromage et les omelettes, le croque monsieur ou le poisson pané, la routine m'assomme). Mais j'essaie de manger équilibré et sain, comme tout un chacun. Il y avait donc un peu d'intérêt à lire cette bande-dessinée.

Autant vous dire que je ne suis pas déçue. On a affaire à un pro. En tout cas à un mec qui aime manger et cuisiner, cela se sent. Dans son ouvrage Guillaume nous livre plein d'astuces, comme bien choisir un oeuf (dorénavant j'ouvre l'oeil sur le chiffre), faire un bon café italien (mais je n'ai qu'une plaque électrique donc je me contente de moins souvent sucrer mon café), et cuisiner le radis noir (je blague, faut pas trop abuser non plus).

J'ai apprécié qu'il nous fasse partager ses aventures en Hongrie (Budapest, Bucarest, j'ai enfin appris à les différencier), et à Venise, mais aussi ses anecdotes, comme l'origine de trinquer.

Ses dessins ne sont pas forcément à mon goût mais adaptés si on considère l'ouvrage comme utilitaire. Je ne vous cacherai pas qu'étant peu passionnée par la cuisine, puisque j'affectionne le repas sain mais cuisiné rapidement, il est peu probable que j'approfondisse cela. Toutefois, étant peu au fait de tous les fruits et légumes existants sur le marché, j'ai vraiment pris plaisir à être surprise par ses histoires. Sans compter que le calendrier de saison en fin de bande dessinée est un bonus non négligeable.

Une bonne bande dessinée, qui plaira aux amoureux de la bonne chère. Un ouvrage à ressortir pour se rafraîchir la mémoire et bénéficier des astuces de cet auteur gastronome.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression