dimanche 13 juillet 2014

La méthode du crocodile de Maurizio De Giovanni (juin 2014)

► Maurizio De Giovanni / 10/18 / 312 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Mon résumé :

Suite à la dénonciation calomnieuse d'un mafieux, la vie de l'inspecteur Giuseppe Lojacono a littéralement implosée. Il a dû quitter son poste à la brigade mobile d'Agrigente alors que sa femme Sonia et leur fille Marinella ont été envoyées à Palerme par mesure de sécurité. La famille s'est désagrégée suite à ces événements.

Giuseppe Lojacono a été envoyé en exil au Commissariat de San Gaetano à Naples. Il a été affecté dès son arrivée au bureau des plaintes. Le Commissaire Di Vincenzo lui a recommandé expressément de ne s'occuper d'aucune enquête. Cela faisait maintenant dix mois qu'il végétait dans cette situation improbable.



Une nuit, alors qu'il était de garde, il est appelé à se rendre sur les lieux d'un crime. Un jeune homme Mirko Lorusso a été abattu d'une balle dans la tête devant son immeuble alors qu'il rentrait chez lui en scooter. Arrivé sur les lieux, l'inspecteur Lojacono constate que le tueur a laissé des mouchoirs en papier usagés auprès de la douille à l'endroit même d'où il a tiré sur la victime.

Mais pour lui l'enquête s'arrêtera là car le Commissaire Di Vincenzo lui interdit de s'occuper de cette affaire.
Cependant la Substitut du Procureur Piras, chargée de l'enquête, prend note de ses remarques et de ses premières constatations. Comme le jeune Mirko livrait de la drogue, le Commissaire Di Vincenzo pense avoir affaire à un crime de la Camorra.

Mais quand la jeune Giada De Matteis est à son tour assassinée, cette hypothèse est mise à mal. La deuxième victime était une jeune fille sérieuse et sans problème. Le mode opératoire est le même que pour le jeune Mirko : tuée d'une balle et des mouchoirs en papier usagés et imbibés de larmes sont trouvés sur place. Quel lien y a-t-il entre ces deux victimes ? Personne ne saurait le dire.

Puis c'est au tour du jeune Donato Rinaldi d'être abattu dans les mêmes circonstances. La presse surnomme maintenant le tueur "le crocodile" à cause de ses larmes (larmes de crocodile). L'inspecteur Lojacono pense que le crocodile mérite son surnom car il chasse comme un crocodile.

La Substitut du Procureur Piras trouve que cette enquête stagne et s'enlise. Aussi décide-t-elle de confier cette affaire à l'inspecteur Giuseppe Lojacono car comme lui, elle est persuadée que ces crimes n'ont pas la griffe habituelle de la Camorra.

L'inspecteur Lojacono suggère d'enquêter sur les parents des jeunes gens. Les victimes semblent n'avoir aucun lien entre elles mais leur mort est le meilleur moyen d'atteindre les parents. Ceux-ci sont tous parents isolés et élèvent seul leur enfant. Mais est-ce là la seule similitude ? Quel est le lien qui les relie au "crocodile" ? L'inspecteur Lojacono ressent cette urgence instinctive à trouver la réponse à ses questionnements car il sait que le tueur n'arrêtera pas là sa mission funeste et sanglante. Je vous laisse découvrir la suite de cette histoire prenante et menée d'écriture de maître en lisant ce roman policier.

☼ Mon avis :

La méthode du crocodile est un livre plus qu'intéressant voire passionnant. L'auteur raconte avec une grande habilité et une parfaite maîtrise du suspens, une histoire de vengeance sombre, implacable, dénuée d'état d'âme.

On s'attache à ce policier qu'est Lojacono, mis injustement au placard, qui se morfond jour après jour et qui avec un instinct certain retrouve très vite ses qualités certaines d'enquêteur en faisant les bonnes déductions.
En face, "le crocodile" qui avec une précision et une ténacité haineuse traque ses proies avec méthode.
Maurizio De Giovanni nous plonge dans un univers napolitain qu'il maîtrise et qu'il partage avec bonheur et sans retenue avec le lecteur.

Un livre à rebondissements, des personnages étonnants et attachants, de l'intensité et du rythme. Le lecteur se laisse piéger dès le début par l'histoire et ne peut lâcher le roman jusqu'au bout. Un livre qui pourrait même devenir un très bon film policier.

Je ne connaissais pas l'auteur Maurizio De Giovanni. C'est un très bon écrivain dont le livre m'a beaucoup séduite. Je vous le conseille fortement à la lecture car non seulement on passe un très bon moment de lecture mais en plus l'histoire est originale.

J'ai vraiment aimé et si je trouve d'autres romans de cet auteur j'envisage de les lire car il n'y aucune fausse note dans celui-ci.

2 commentaires:

  1. Je n'avais pas vraiment aimé ce livre, j'ai quelque peu décroché en cours de route. Les thèmes abordés et les personnages ne m'ont pas trop plu, même si je n'avais rien de très objectif ou technique à reprocher au livre.

    RépondreSupprimer
  2. Merci.
    https://www.facebook.com/MAURIZIODEGIOVANNIOFFICIALFANCLUB
    https://www.facebook.com/MaurizioDeGiovanniFanClubOfficielFrance

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression