lundi 21 juillet 2014

L'effet Durian de Saulne (avril 2014)


► Saulne / Casterman / 202 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Résumé :

Deux jumelles naissent à Hong Kong de père inconnu. L’une d’entre elles, Jade, est venue au monde presque aveugle, avec des yeux entièrement blancs qui ne lui permettent qu’une vision extrêmement restreinte. Mais au fil du temps, pour compenser ce lourd handicap, l’enfant va développer un rapport au monde ludique, excentrique et provocateur, avec la complicité de sa soeur Sophie et de Philippe, un ami français de la famille qui va progressivement jouer auprès des jumelles un rôle de mentor, en lieu et place du père absent. Il initie notamment Jade au maniement de l’appareil photo numérique qui, par l’entremise de son viseur vidéo, lui offre un substitut de vision humaine.


IL EST RECOMMANDE DE SURVOLER L'IMAGE AVEC VOTRE CURSEUR 


☼ Mon avis :
L'effet Durian de Saulne est une immersion dans la vie de deux soeurs jumelles, Jade et Sophie, nées à Hong-Kong et élevées par leur mère et son ami, Philippe. L'une des deux, Jade, naît malvoyante. Dès petite, elle est attirée par une plante, le Durian, très odorant et plein de piques. Une image qui pourrait aussi symboliser Jade, qui ne laissera jamais son entourage insensible.

Lors d'une balade, Philippe et "Maman" (son prénom est inconnu) essaient de tester l'enfant, et de mesurer la distance visible par elle. L'homme aura alors une idée : prendre en photo l'environnement et par le zoom du numérique permettre à l'enfant de découvrir avec plus d'aisance ce qui l'entoure. L'appareil photo deviendra alors le deuxième meilleur ami de Jade, les premiers étant le binôme formé par Sophie, sa soeur, et Philippe qui les soutiendra pendant une grande partie de leur vie.

Jade s'appropriera alors son monde à sa façon. Elle développera bien vite une grande intelligence et des capacités autres assez hors-normes, allant jusqu'à effrayer les parents d'élèves et le voisinage par ses excentricités. Dotée d'une grande mémoire, elle aura du mal à suivre le rythme imposé par sa son entourage, notamment Sophie, puisque ne comprenant pas l'utilité de "refaire les mêmes jeux". Elle développera aussi un certain goût pour les blessures, intriguée par la capacité du corps à se réparer et lui permettant à loisir de visualiser de nouvelles choses. Soutenue par Philippe, elle s’épanouira, bien que sa mère soit régulièrement effrayée par les idées de leur parrain.


Lorsque j'ai participé à la masse critique de Babelio, c'est l'un des seuls titres qui m'avaient tapé dans l’œil. Comment une malvoyante peut-elle faire de la photo? Mais cet usage est en quelque sorte une idée de génie, et je me demande si les scientifiques ont déjà essayé de l'utiliser pour faciliter la vie de ces personnes privées de vue. Le fait que cela se passe à Hong-Kong est également un atout : on y découvre leur vie quotidienne, bien qu'au final assez peu différente de la notre. La famille est de classe moyenne, les enfants vont à l'école, on retrouve les mêmes comportements sociologiques, comme la peur face à l'incompris ou le décalage des enfants hors-normes. [En ce moment, j'ai l'impression que la plupart des récits que je lis mettent en scène des personnes surdouées. Est-il possible de lire encore des textes sur des individus lambdas d'intelligence moyenne?]

La vie qui s'écoule à son rythme, la vie qu'on peut transformer et voir d'un nouveau regard. La lassitude et l'ennui, mais aussi le renouveau. La créativité, la banalité. Une histoire très riche et originale qui parle de notre quotidien mais en même temps le recrée. La vie de Jade, l'amour de sa mère, de Philippe et de Sophie pour elle, sa personnalité atypique et attachante, mais aussi cette vision de la vie, autant d'éléments que j'ai apprécié et qui font de cette lecture un coup de coeur.

La famille aurait aussi bien pu la traiter de façon négligente ou la mettre dans un institut, mais ici elle lui donne sa chance et Jade la saisit à pleine main, avec appétit et énergie, rageant contre tous les éléments qui la retarde. Une férocité et un plaisir de vivre qui nous donnent envie de faire pareil.

Très belle découverte. Une bande dessinée originale en tous points que je vous recommande. Si vous voulez découvrir une histoire vraiment différente, saisissante et mordante, vous savez où se trouve le chemin de la librairie.

Merci à Babelio et à Casterman pour l'envoi de la bande dessinée.



2 commentaires:

Profitons de notre liberté d'expression