lundi 21 juillet 2014

Les cavaliers afghans de Louis Meunier (mai 2014)


► Louis Meunier / Kero / 336 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Résumé :

« Dans ce pays sans âge, on ne parle pas en nationalités, mais en peuples. On ne compte pas en kilomètres, mais en jours de route. Quand on se quitte, on se dit Zenda Bashi, sois vivant, parce que l’existence est incertaine. »

En 2002, Louis Meunier, tout juste diplômé, décide de plaquer une carrière tracée d’avance et de partir à l’aventure en Afghanistan. Il est ébloui par la beauté du pays et la dignité de ses habitants. Mais surtout, fasciné par la lecture des Cavaliers de Kessel, il rêve d’assister à un buzkashi, tournoi où les cavaliers ont droit à tous les coups pour déposer dans le cercle de justice, une dépouille de chèvre. Ces cavaliers redoutables, les tchopendoz, ne craignent ni les blessures ni la mort. Les combats sont d’une violence inouïe. Louis n’aura bientôt plus qu’une idée en tête : trouver le cheval de ses rêves pour, à son tour, devenir tchopendoz.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR AVOIR PLUS D'INFOS

☼ Mon avis :

Je fais partie de ces aventurières de canapé. A défaut de pouvoir vivre cette vie dont je rêve, je lis celles des autres, ces hommes et ces femmes qui savent ce qu'est "vivre", ce que signifie le mot "liberté". Lorsque j'ai reçu ce mail me proposant de découvrir Les cavaliers afghans, comment aurais-je pu dire non ? Soyons sérieux, j'aime le risque, j'aime la vie, j'aime ces gens, j'aime ces univers méconnus. Bien m'en a pris. Ce livre est une ode à la vie, à l'aventure, à ces gens qui ont compris qu'il faut conjuguer le verbe "vivre" avec le mot "amour".

Louis Meunier a 23 ans. Il vient de terminer son école de commerce. Il n'a pas envie d'une vie rangée. Alors il décide de s'engager dans un volontariat, le voilà appelé à rejoindre une ONG en Afghanistan. Là-bas, il lira Les cavaliers de Kessel. Cette lecture va lui laisser un souvenir impérissable. Lui, qui aime les chevaux, s'y reconnaîtra et voudra marcher sur les pas d'Ouroz, cavalier afghan. 

Louis est courageux, il a une force de caractère épatante. Il a aussi ce côté orgueilleux et conquérant qui le pousse vers l'avant. Qui aurait pu s'imaginer qu'un Français pourrait participer à une compétition équestre du Moyen-Orient? Personne. Mais lui a relevé le défi. Et en plus, il a visité des contrées méconnues d'Afghanistan à cheval, accompagné de Sham, homme recommandé qui devait assurer sa protection. Un exploit salué par le titre de Long Rider, et de "Fellow of the Royal Geographic Society". 

Dans son livre Les cavaliers afghans, en plus de raconter ses exploits qui me font mourir de jalousie, il apporte aussi une vision inédite et très riche de la vie afghane, des nombreuses tribus qui y vivent et de l'évolution politique du pays, avec les guerres successives et les conflits entre les différents groupuscules. J'ai bien apprécié ce cours de géopolitique et cette vision d'un homme de l'intérieur qui m'a permis de mieux comprendre le conflit, mais aussi les intérêts russes et américains.

Evidemment la place de la femme n'est pas très évoluée, mais dans certaines tribus elle est l'égale de l'homme et s'adresse à lui comme un égal, notamment chez certains chiites. Assez inattendu au premier abord, mais qui n'est pas à négliger et sont peut-être (et là je dis seulement de façon hasardeuse) des restes d'anciennes sociétés où les femmes n'avaient pas à rougir d'être des femmes.

Encore une très belle découverte. Ce livre est magnifique. S'immerger en Afghanistan le temps de 300 pages est juste fantastique. Plus que jamais j'ai envie de découvrir ces pays dont on ne laisse transparaître que des images talibans, d'opium et d'intégristes, alors qu'il y a tant de trésors historiques et de beauté. Mais c'est peut-être aussi ce côté dangereux qui le rend précieux, car ces sites sont protégés de l'économie touristique.

J'espère rencontrer un jour l'auteur lors d'un salon du livre ou du reportage. J'espère qu'un jour il réalisera ton film sur le buzkashi, et qu'il partagera toutes ses images qu'il nous a dessinées avec tous ces mots. A tous les amoureux de l'aventure, du grand frisson, de la prise de risque, à ceux qui ne peuvent pas partir pour le moment, plongez dans cet ouvrage qui vous fera lever les poils de vos avant-bras d'excitation devant les péripéties de cet homme courageux et vivant.

Merci à Babelio et aux éditions Kero pour cet ouvrage.


1 commentaire:

  1. Tu m'as donné envie de découvrir ce livre *-*
    Cette chronique lui rend sacrément service, il vient d'être ajouté à ma liste d'envies.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression