mercredi 9 juillet 2014

Maudit mercredi : Le jour où les jeunes filles rencontrent la mort de Nicci French (mai 2014)

► Nicci French / Fleuve noir / 552 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Mon résumé:

Alors qu'elle rentre de l'école ce mercredi, la petite Dora trouve sa mère morte, baignant dans son sang. Ruth Lennox qui était une mère de famille sans problème, aimée autant par son mari, ses trois enfants que par ses amis et collègues, a été sauvagement assassinée. Son mari et ses trois enfants sont effondrés.

L'enquête est confiée à l'inspecteur divisionnaire Malcolm Karlsson et à son équipe. Les premières investigations font penser à un cambriolage qui a mal tourné. Un suspect est très vite arrêté. Mais il devra être relâché car à l'heure du crime, il a été filmé par une caméra de surveillance sur un autre lieu de cambriolage.


L'inspecteur Karlsson réoriente son enquête vers la victime et les proches de celles-ci. Ruth Lennox était-elle vraiment cette femme exemplaire et aimée de tous ? Des doutes apparaissent. Ruth Lennox menait une double vie depuis des années. Les proches deviennent des suspects potentiels ce qui ne facilite en rien le cours de l'enquête au sein de cette famille dévastée et choquée.

Frieda Klein, la psychothérapeute, qui aide régulièrement l'inspecteur Karlsson dans la compréhension et l'analyse des crimes, se trouve personnellement impliquée dans cette affaire. Les enfants de Ruth Lennox, surtout Ted l'aîné de la famille, connaissent et fréquentent Chloé, sa nièce.

Pourtant, l'inspecteur Karlsson aurait besoin de son éclairage analytique pour faire avancer son enquête. Mais Frieda Klein est fragile et diminuée suite à une terrible agression dont elle se remet à peine. De plus, elle est préoccupée par une enquête personnelle. Une jeune fille a disparu de façon inquiétante et elle souhaiterait la retrouver au plus vite.

☼ Mon avis:

Le nouveau roman de Nicci French nous emmène une nouvelle fois parmi des personnages tels que Frieda Klein, l'inspecteur Karlsson et ses équipiers, découverts dans Lundi mélancolie et Sombre mardi. Mais à chaque fois, même si le lecteur retrouve avec satisfaction les principaux personnages, il est très vite plongé dans une nouvelle enquête. Celle-ci se veut souvent simpliste au premier abord. Mais en réalité, elle se révèle à chaque fois plus complexe et plus tortueuse qu'il n'y paraît.

Nicci French savent nous embarquer dans leurs histoires en approchant avec finesse et sans filtre, les hésitations, les travers, les angoisses, les douleurs, les questionnements de leurs personnages ce qui les rend en fin de compte si proches du lecteur.

En sus, les auteurs ont ce talent qui fait que l'on passe plus qu'un très bon moment de lecture. On s'y perd sans problème. Ils nous emportent dans leur monde littéraire où s'entremêlent l'horreur, la pathologie, les déviances, la fragilité humaine et surtout sa complexité.

Un très bon roman oppressant mais pas seulement. Un thriller psychologique intéressant, prenant, dont l'écriture est toujours qualitative et surtout avec une façon de raconter inégalable. Je suis une fan inconditionnelle de Nicci French. J'ai lu tous leurs romans et je n'ai jamais été déçue.

Nicci French ont cette particularité de dépasser le visuel et d'aller au tréfonds des êtres et de l'âme humaine aussi sombre soit-elle. J'ai adoré comme à chaque fois. Pour moi, Nicci French est une valeur sûre et ils racontent leurs histoires avec un style qui m'a toujours séduite.
A lire absolument.





Ondine a chroniqué un autre livre de ces auteurs, cliquez sur la couverture !


2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ces auteurs, je note ce roman que je ne connais pas!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais pas retenu (ou même su ?) que c'était coécrit ! Je n'ai lu qu'un livre de ces auteurs et j'avais beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression