lundi 14 juillet 2014

Soldats de sable de Susumu Higa (septembre 2011)

► Susumu Higa / Le lézard noir / 264 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Résumé :

Soldats de sable est un recueil dont la plupart des histoires se passent à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Higa nous fait découvrir de l'intérieur cette bataille d'Okinawa, des premiers signes aux conséquences, à travers différents regards, différents points de vue d'habitants, de soldats, japonais et américains, dans cette guerre où il n'y a ni bien ni mal, ni bons ni méchants, seulement un cruel sentiment d'absurdité. Les hommes se montrent tour à tour accablants de bêtise, pleins de sagesse ou encore infiniment touchants d'humanité. Car l'œuvre de Higa a quelque chose de profondément généreux, ce que l'on ressent aussi dans son trait, simple et précis.

☼ Mon avis :

Belle découverte dans ma médiathèque, ce manga nous raconte la guerre d'Okinawa à travers différents récits biographiques, comme le périple de sa mère pour tenter de sauver ses enfants ou celui de son père qui tente de retourner auprès de sa famille. Il y a également le récit de ces jeunes gens qui veulent sauver des documents précieux et historiques au fond d'une mine, des textes qui doivent absolument être protégés de la lumière pour ne pas être détruits.


Les dessins sont bien définis, le trait est droit, le rythme est bon. Le fait que ces histoires soient basées sur des récits vrais est la touche qui fait mouche. On découvre ces soldats jusqu'enboutistes qui n'hésitent pas à utiliser les civils pour se défendre ou pour justifier leurs actes, les piégeant et empêchant l'armée adverse de leur venir en aide. On découvre aussi les générations précédentes peu informées de leur passé guerrier, notamment au sujet de la Seconde Guerre mondiale (comme dans le récit du potier qui découvre des ossements). 

Pour le petit point historique : la guerre d'Okinawa s'est déroulée de mars à juin 1945. L'opération Iceberg a été le plus grand assaut amphibie de la campagne pacifique. Okinawa était la dernière étape avant l'invasion du Japon, les défenses furent donc poussées. Dans l'un des épisodes du manga, on voit ainsi une île être envahis par des soldats japonais qui en font leur base, au grand désespoir d'une population et d'un professeur. Une autre histoire aborde celui de l'arrivée des alliés, et des soldats qui prennent les civils en otages, les forçant à résister.

Susumu Higa ne prône pas la guerre, on voit clairement qu'il est contre l'usage des armes. Ses récits ont tous comme point commun la démarche anti-militariste. En quelque sorte, ses textes raillent très souvent l'armée de son pays, puisque la présentant de façon désavantageuse. Face à eux, les Américains sont présentés comme les "sauveurs" qui viennent aider une population fragile subissant les assauts de leurs propres armées, mais aussi un peu simplette.

Un manga critique au sujet de la guerre et le comportement des armées envers leur population quand elles refusent la reddition. Très belle lecture qui fait réfléchir et qui dévoile un pan de la guerre assez méconnu.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression