lundi 4 août 2014

La petite reine de Bahia d'Alejandro Reyes (avril 2014)


► Alejandro Reyes / Denoël / 416 pages

Pour l'acheter, cliquez ici

☼ Mon résumé:

Betinho, jeune homosexuel, raconte en s'adressant directement au lecteur, sa vie, sa rencontre avec Maria Aparecida, la vie de celle-ci et de bien d'autres enfants qui vivent dans les rues.

Betinho s'est enfui du domicile familial pour échapper à l'enfer. Son beau-père le violait régulièrement. Il a préféré se perdre dans les rues de Salvador, grande ville du Brésil et y survivre comme de nombreux autres enfants.

C'est là qu'il rencontre Maria Aperecida, une beauté d'enfant, perdue, déchirée dans son âme, traumatisée. Sa mère qu'elle chérissait était morte. Son père l'a emmenée vivre dans une favela avec son petit frère Pedrinho. Maria Aparecida et son petit frère doivent se rendre tous les jours en ville pour vendre des cacahuètes et cirer des chaussures afin de gagner leur vie. Leur père, ivrogne, violent, leur prenait l'argent tous les soirs. Maria Aparecida est battue et violée régulièrement par son père. Un jour, à son grand désespoir, elle perd son frère adoré Pedrinho en ville. Elle ne le retrouvera jamais ce qui lui laissera à jamais, une douleur au fond de son coeur. Elle finira par s'enfuir pour échapper au joug de son père.

C'est dans un squat "le cinéma Roma" qu'elle fait la connaissance de Betinho. Une rencontre de deux âmes en perdition. Ils vont essayer de survivre dans ce monde cruel et tellement hostile. Un lien indéfectible va naître entre ces deux êtres, un lien d'amour, de tendresse, de dépendance et surtout de force qui les aidera à faire face aux événements heureux et dramatiques.

☼ Mon résumé:

La petite reine de Bahia est un livre exceptionnel, bouleversant et tellement authentique. Avec le personnage de Betinho qui a pris le rôle du narrateur, le lecteur devient un interlocuteur privilégié. Betinho parle dans un langage sans concession, sans filtre avec juste une brutale vérité.

La petite Maria Aparecida, Betinho, Perdinho, Creuza et tous les autres enfants sont extrêmements attachants et tellement malmenés, maltraités, violentés, violés par la vie. Les adultes qui tels des rapaces chassant des proies, ont oublié, occulté ce qu'ils sont, des enfants, des êtres délicats qui auraient surtout besoin d'amour, de protection et de sécurité.

Il faut absolument prendre le temps de lire ce roman remarquable "la petite reine de Bahia". Les personnages ont une authenticité et une force inaltérable.

Ils sont cabossés et pourtant ils se construisent tant bien que mal au contact des uns et des autres avec cette marque indélébile de ne pas être considérés ni reconnus par les autres.

J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce petit bijou qu'est La petite reine de Bahia. Au-delà de la juste photographie de la vie quotidienne des enfants de la rue, il y a de la part de l'auteur, un regard rempli d'amour, de tendresse et de respect pour ces enfants et surtout aucun pathos inutile, ni de larmoiement de circonstance.
Effectivement ces enfants méritent mieux que cela.

6 commentaires:

  1. Ta chronique donne plus qu'envie! Merci pour cette belle découverte :D

    RépondreSupprimer
  2. coup de coeur pour moi aussi pour ce roman...A lire absolument!

    RépondreSupprimer
  3. bouleversant et authentique, tout à fait d'accord avec toi ! Une excellente lecture !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré également ! Gros coup de cœur pour ce livre dur mais tout en sensibilité :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais déjà lu une chronique concernant ce livre et la tienne me donne encore plus envie.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression