dimanche 7 septembre 2014

48 heures pour mourir de Andreas Gruber (juin 2014)

Andreas Gruber / France Loisirs / 482 pages

Pour l'acheter, cliquez ici


☼ Mon résumé:

Sabine Nemez est une jeune inspectrice de la police judiciaire de Munich. Elle rêve d'intégrer la BKA de Wiesbaden pour travailler comme profileuse de criminels. Elle a envoyé plusieurs lettres de candidature mais sans succès.

Elle partage son temps entre son travail, la famille de Monica, sa soeur, divorcée et mère de trois petites filles et Hanna, sa mère, institutrice à la retraite et également divorcée.

Alors qu'elle sort du domicile de sa soeur, elle trouve son père qui l'attend près de sa voiture, en larmes. Il lui apprend que sa mère Hanna a été enlevée. Son ravisseur lui a donné un délai de 48 heures pour qu'il trouve les raisons de cet enlèvement sinon elle mourra. Par ailleurs, il lui a envoyé un colis à son domicile. Celui-ci contenait un encrier rempli d'encre noire.


Son père est désespéré car le délai des 48 heures est écoulé. Sabine appelle son commissariat pour lancer un avis de recherche pour disparition inquiétante. Malheureusement, son collègue de service lui apprend qu'un corps de femme d'un certain âge vient d'être retrouvé dans la grande nef de la Cathédrale Notre Dame.

C'est effectivement le corps de sa mère. Celle-ci est morte de façon atroce. Le meurtrier l'a noyée en lui faisant avaler de l'encre noire à l'aide d'un entonnoir. Une mort horrible et pour ne rien arranger, le père de Sabine est entendu par la police comme suspect potentiel car il avait des relations très conflictuelles avec son ex-épouse.

Sabine est effondrée. Pourquoi a-t-on tué sa mère ?

Elle ne peut concevoir de rester hors de cette enquête car elle veut retrouver l'assassin de sa mère. Très vite, elle se trouve entraînée dans des investigations qui la propulsent dans la poursuite d'un tueur fou. D'autres victimes sont retrouvées assassinées avec le même mode opératoire mais avec à chaque fois une autre méthode cruelle pour tuer les victimes dans des souffrances atroces.

Pour mener son enquête, Sabine va finir par s'imposer à Maarten S Sneijder, un profileur envoyé par la BKA. Il est un des meilleurs profileurs mais également le type le plus détestable. Il boit du thé à la vanille, fume des joints, vole des livres dans les librairies, maltraite et désoriente ses collègues. Pourtant Sabine arrivera à travailler en équipe avec lui pour mener à terme cette enquête.

Je ne vais surtout pas raconter cette histoire exceptionnelle. Il faut laisser le lecteur découvrir cet excellent thriller.

☼ Mon avis:

48 heures pour mourir est une sorte de traque pour retrouver un tueur fou, psychopathe, intelligent, inventif et totalement asocial.

Le récit est intense, mouvementé, prenant et plein de suspens.

L'originalité de ce roman est le parallèle des crimes avec un livre de morale pour enfants "Der Struwwelpeter" (en français : "Pierre l'ébouriffé").

48 heures pour mourir est un roman noir, une réelle intrigue psychothérapique très intéressante.

Un livre que l'on ne lâche pas jusqu'à la fin tellement il est prenant. Je l'ai lu en un après-midi, impossible de faire autre chose.

Un très bon roman policier que je conseille vraiment à lire. Un très bon moment de lecture et surtout un scénario très étonnant qui tient le lecteur en haleine.

J'espère lire d'autres thrillers de cet auteur surtout s'ils sont de cette envergure. Il semblerait que "48 heures pour mourir" soit son premier roman publié en France.








* Tu as aimé ce billet ? N'hésite pas à le commenter et à le partager :) *

1 commentaire:

  1. Je viens de le commencer et c'est vrai qu'il est très prenant. J'espère qu'il va me plaire ;D

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression