samedi 11 octobre 2014

Bilan du challenge A book, a day


Je vous en avais parlé dans ce billet. Ce week-end, j'ai participé au challenge A book, a day. L'idée est de lire un livre chaque jour, de vendredi à dimanche. On peut prendre des bandes-dessinées, des nouvelles ou autre. De mon côté, j'avais choisi trois lectures courtes.


Je dois vous l'annoncer : bien que j'ai lu deux livres sur les trois, je n'ai pas réussi le challenge. Je n'avais pas forcément l'envie de lire, ni le désir de me forcer à poursuivre. Mes idées sont un peu ailleurs en ce moment. Néanmoins, je me suis faite plaisir puisque j'ai lu deux livres qui étaient depuis un moment dans ma PAL et dont vous pourrez lire mon avis prochainement.


J'avais choisis ce livre pour deux raisons : sa petite taille et son auteur. J'ai découvert Sartre avec le livre Les mots et je désirais poursuivre dans ma lancée. Découvrir sa philosophie a été très intéressant puisqu'elle est très positive. Je l'ai lu de samedi à dimanche.


J'ai également sélectionné Rhinocéros de Ionesco dont Ondine m'avait beaucoup parlé plus jeune (c'est le souvenir que j'en ai). Et comme cela faisait longtemps que je souhaitais connaître le contenu de cette oeuvre, j'ai profité du challenge pour me dire "bon, c'est le moment de le lire. Pose tes fesses et concentre toi sur le bouquin". Lecture effectuée le dimanche !

Il me restait donc à lire que celui-ci. Il était sorti récemment dans un billet dans lequel je dépoussiérais ma PAL. Tout était réuni pour le lire sauf qu'un dimanche soir, j'ai vraiment d'autres préoccupations que de me forcer à lire (et j'ai du travail à préparer pour lundi). Donc au lieu de bâcler ma lecture, j'ai préféré le remettre à plus tard. Les derniers événements liés à Daech ne m'ont pas non plus inciter à lire le livre (c'est tellement inimaginable ce qui arrive et pourtant réel). En plus, j'ai vraiment l'envie de terminer Le clan suspendu d'Etienne Guéreau puisque je suis à quelques pages de la fin donc...

Voici donc ce que je déduis de ce challenge après l'avoir effectué deux fois.

L'initiative est bonne puisqu'elle nous ramène à la lecture. Dans le cas de courts ouvrages, ce n'est pas problématique, notamment quand ce sont des bandes dessinées. Le véritable problème que j'ai rencontré est par rapport à l'abandon de la lecture. Maintenant que je travaille, j'ai nettement moins le temps de lire et de m'éparpiller puisque mes pensées sont tournées vers d'autres choses. Aussi, ne pas terminer un livre sous prétexte qu'on change de jour est assez dérangeant, surtout quand c'est un court livre et qu'il ne reste que 50 pages. C'est vraiment la limite de ce challenge.

 Je ne sais pas si je le referai car mon rapport au temps à changer, et je ne lis plus forcément pour m'occuper. Et empiler des ouvrages non terminés à cause d'un challenge ne me botte plus autant qu'avant, d'autant que j'essaie d'évacuer au maximum les lectures en cours afin de ne me concentrer que sur un ouvrage. Les temps changent, les habitudes de lecture aussi. J'ai l'impression d'avoir pris un sacré coup de vieux.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression