samedi 25 octobre 2014

Matilda de Roald Dahl (mars 2007)

Mon avis

Matilda est une petite fille de 5 ans surdouée que ses parents n'aiment pas. Ils privilégient la télévision et refusent tous livres chez eux. Matilda tourne en rond et se rend en cachette à la bibliothèque. Elle décide alors de punir ses parents dès qu'ils seront agressifs envers elle. Le temps passant, elle se rend à l'école et ses capacités sont loin de passer inaperçues. 



J'ai décidé de lire Matilda car beaucoup de personnes, sur la blogo, en disaient du bien. J'y suis allée sans appréhension puisque j'ai gardé de bons souvenirs de Charlie et la chocolaterie. Seulement, je suis peut-être trop vieille maintenant ou ne dispose pas assez de second degré pour apprécier l'humour grinçant (Mathilde, une blogueuse, l'a très bien qualifié) de Roal Dahl.

Dès le début, l'auteur est agressif et n'hésite pas à signifier qu'en tant que prof il n'aurait pas hésité à rabaisser des mômes aux capacités peu développées. Soit. Et le roman se poursuit sur le même ton pendant tout le reste du récit.

Matilda lit? La belle affaire. Elle est surdouée? Ok, et alors? Beaucoup d'actions dans ce roman sont gratuites et hors normes. Le père est un escroc mais la réponse de Matilda ne vaut pas mieux, alors qu'elle est loin d'être une enfant battue. D'ailleurs elle peut quand même ramener des livres chez elle. Roal Dahl nous la présente comme une enfant plutôt modeste et inconsciente de son talent. Elle m'a surtout donné l'impression d'être très informée de sa valeur mais aussi assez intelligente pour ne pas se reposer dessus. Cette écart entre ce que voulait l'auteur et ce que j'ai ressenti ne m'a donc pas beaucoup incité à poursuivre.

Les péripéties dans le récit sont assez loufoques, mais toujours avec un certain degré d'agressivité. Etant une lectrice d'un certain âge, j'ai développé des goûts assez prononcés en terme de lecture, donc je suppose que cela ne pouvait pas fonctionner avec moi, puisque trop hermétique à toutes les lectures qui s'éloignent du réel. D'ailleurs j'ai survolé toute la seconde partie du roman, le trouvant inintéressant et très "chiant". C'est un livre dont l'idée générale et assez gratuite et ne propose pas de véritable conclusion ni aucune morale ou conception d'idée à en tirer.

Finalement, ce n'est pas parce qu'un récit met en scène des gens surdoués ou amoureux des livres et de la connaissance que cela garantie un bon moment de lecture. J'avais déjà lu un roman au sujet d'un libraire il y a quelques mois, et je m'étais tout autant ennuyée.

Je suis donc sortie déçue de ce livre. Je n'aime pas ni le style de l'auteur, ni son humour, ni son univers. C'est trop piquant et grinçant, trop agressif et décalé. Attention, je n'incite les gens à s'en détourner. Il a certainement de très belles qualités et doit correspondre aux attentes des plus jeunes car il rencontre un véritable succès auprès d'eux. Je ne suis tout simplement pas la cible pour ce genre de roman. D'ailleurs j'ai lu et relu Charlie et la chocolaterie il y a très longtemps et j'en garde un très bon souvenir. Mais à réfléchir, je sais qu'aujourd'hui je n'y prendrai pas autant de plaisir notamment à cause de l'humour de l'auteur qui manque de finesse et qui est définitivement trop agressif à mes yeux.

[Folio junior / 272 pages]



1 commentaire:

  1. J'ai d'abord connu Matilda par le film que mes enfants regardaient en boucle il y a une quinzaine d'années et puis je l'ai lu il y a 4 ans lors d'un book club sur Livraddict et j'avais bien aimé. C'est assez grinçant effectivement mais ça avait bien marché sur moi ! :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression