mardi 14 octobre 2014

Pars avec lui d'Agnès Ledig (octobre 2014)

Mon avis

Juliette est infirmière au service de réanimation dans un hôpital. Elle vit en couple depuis quelques années avec Laurent, responsable d'une agence bancaire. Elle souhaite plus que tout avoir un enfant au point d'en devenir obsessionnelle.

Alors qu'elle est de garde de nuit à l'hôpital, un pompier gravement blessé, est admis dans son service. Il est tombé d'une hauteur de 8 étages en essayant de sauver un enfant dans l'incendie de son immeuble. Roméo le blessé est désespéré. Il ne sait pas s'il va survivre, s'il va avoir de graves séquelles, s'il va pouvoir reprendre un jour son métier qui est sa passion. De plus, c'est lui qui a la charge de sa petite soeur Vanessa âgée de 14 ans. Il se fait du souci pour elle. C'est une adolescente difficile, qui a besoin de lui. Il ne veut pas qu'elle soit placée en foyer.

Clique pour lire la suite



Au fur et à mesure de ses gardes, Juliette va rassurer le jeune homme, le bousculer quand il perd pied et lui insuffler l'énergie nécessaire pour qu'il se batte et dépasse ses douleurs et ses interrogations. Elle le soutient moralement et l'aide à espérer. Un lien indéfectible se tisse entre eux. Chacun y trouve un équilibre, une force, une complicité et surtout une relation saine, respectueuse et de confiance.

Quand Laurent découvre une des lettres envoyées par Roméo de son centre de rééducation à Juliette, il lui interdit de poursuivre cette relation épistolaire avec son ancien patient.
Ils vont se perdre de vue et poursuivre chacun leur route loin de l'autre.

Mais le destin va-t-il laisser les choses en l'état ? Que vont devenir Juliette, Vanessa et Roméo ?
Il faudra lire ce roman pour le savoir.

"Pars avec lui" est un très beau livre. Une écriture simple, presque minimaliste mais aucunement simpliste. Il émane de ce roman une douceur exceptionnelle, une approche humaine teintée de respect et d'amour. Un roman à l'eau de rose ? Oh que nenni. Agnès Ledig aborde tout simplement le quotidien de tout un chacun avec délicatesse tout en parlant de moments de vie, de choix heureux ou malheureux que nous pouvons faire et qui chamboulent ce que nous sommes. Elle parle d'amour, de deuils, de perte, de manipulations, de regrets, de culpabilité, de rapports humains qui peuvent se révéler néfastes et destructeurs. Elle parle d'espoir et d'autres possibles. Ses personnages sont touchants, humains et nous ressemblent. Un livre juste, écrit avec une grande pudeur et qui trouve écho en chacun de nous. Agnès Ledig explose les idées toutes faites et garde un regard bienveillant sur l'être humain.

Un roman qui fait un bien fou, qui nous réconcilie avec la vie et qui nous saupoudre d'optimisme et d'espoir. Un bonheur de lecture. Un baume pour toutes les désespérances et les désillusions et surtout un hymne à la vie aimante et respectueuse. Un livre rempli d'espoir.

J'ai aimé plus, plus, plus. Cela fait un bien fou de retrouver des bons et beaux sentiments qui touchent les coeurs, qui donnent l'espoir et qui font avancer.

J'aime l'univers d'Agnès Ledig. Elle ose nous raconter des histoires simples qui nous parlent et qui nous donnent ce sentiment de pouvoir devenir meilleur.

Un roman que je conseille à tout lecteur qui veut se faire du bien. Un remède contre notre monde impersonnel, terrifiant, inhumain, si individualiste, aux sentiments tronqués et si peu authentiques.

Merci à l'auteure pour m'avoir fait rêver et croire aux possibles.

[Albin Michel / 350 pages]











De la même auteure sur ce blog

 

3 commentaires:

  1. C'est une histoire qui me plait bien ^^
    Je vais le noter !

    Merci pour ton partage

    RépondreSupprimer
  2. je suis fan d'Agnes Ledig pour sa simplicité et pour les émotions qu'elle transmet. ce titre n'est pas un coup de coeur, mais une très bonne lecture quand même !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aurais pas su dire mieux au sujet de ce roman, tu retranscris très bien ce qu'il m'a fait ressentir. Quand tu dis que l'auteur fait croire aux possibles, c'est tout à fait ça.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression