jeudi 27 novembre 2014

En Afrique d'Eric Fottorino (octobre 2014)

L'avis de Gaby

Intéressée par les médias et l'actualité, j'ai immédiatement remarqué l'ouvrage des éditions Denoël. Eric Fottorino, ancien journaliste du monde et rédacteur-en-chef de l'hebdomadaire Le 1, y a rassemblé ses meilleurs articles rédigés pendant les années 80-90 et qui se concentrent sur l'Afrique. 



L'ouvrage est divisé en trois grandes parties : celles des reportages sur le Mali, l'Ethiopie, Madagascar, le Bénin, le Kenya, l'Afrique du Sud et le Gabon ;  les enquêtes avec ses grandes thématiques comme la drogue, le sida, l'affaire Pasqua, les relations France-Afrique et les positions nationalistes, et celles des chroniques particulièrement littéraires.

Ce livre est un concentré d'informations, fouillées et condensées. J'ai vraiment apprécié la lecture de chacun des articles qui sortent de l'ordinaire. A cette époque, il n'y avait pas internet pour contextualiser, le reporter devait aller chercher l'info. Et dans ces papiers, on sent ce travail en profondeur, cette personnalité dans la rédaction. Nous sommes bien loin du vocabulaire courant et partagé par les dépêches. On sent vraiment qu'il a mis la main à la patte dans ses textes, et c'est juste magnifique. C'était un autre journalisme, celui des grands reporters et des récits authentiques, une époque pendant laquelle la communication était moins maîtrisée et les textes plus libres et mieux façonnés. Tintin n'aurait pas fait mieux. Donc oui, j'ai pris mon pied à la lecture parce que j'imaginais le journaliste en train de faire ses enquêtes et de tenter le diable pour avoir ses infos.

Un plaisir qui a été augmenté par la qualité de l'information. Je ne dirai pas que c'est un livre d'histoire mais cela s'y rapproche. C'est clairement un ouvrage qui nous ouvre quantité de portes sur l'Afrique et les relations avec la France. Tout au long de ma lecture, j'ai été révoltée par ce que j'y ai compris ou énervée, mais j'ai aussi appris des choses qui me permettent de voir, dorénavant, différemment la politique française. Je ne connaissais également pas énormément d'éléments sur l'affaire Pasqua (oui, j'avoue...) et franchement cela a été passionnant même si la lecture s'est révélée complexe. Le passage sur le Sida est également génial, quant à son enquête sur la drogue je l'ai trouvé très intéressante. A notre époque, on ne pourrait pas affirmer de telles choses puisqu'on remarque l'absence de sources concrètes mais la rigueur et le travail d'Eric Fottorino nous donne envie de lui faire confiance.

Il y aurait quantité de choses à dire, notamment sur le passage des massacres au Gabon par xénophobie, ou sur le Paris-Dakar au Mali mais ce n'est pas le but de ce blog.

J'ai trouvé la dernière partie sur les chroniques littéraires plus anecdotique. Intéressante bibliographie sur l'Afrique cela dit, même si j'ai eu l'impression que le journaliste nous révélait un peu toute l'intrigue des romans....

Si vous êtes intéressé par l'Afrique, aimez l'histoire et la géopolitique, ce recueil d'articles vous est destiné. Passionnant, il n'aura de cesse de vous nourrir avec tout ce savoir. Un seul petit bémol est l'absence de carte. J'ai eu quelques difficultés à situer tous les pays et ai dû chercher une carte sur internet, cela reste toutefois un détail. 

Je souligne que l'ouvrage est illustré avec des photographies de Raymond Depardon. Une belle initiative même si je regrette leur discrétion et le manque de légende, ne me donnant pas forcément envie de m'arrêter dessus et peu éveillée sur le sens qu'elles étaient censées apporter aux textes.

En définitive, je ressors ravie de cette lecture et plus éveillée quant à notre politique et à l'Afrique. Je ne me lancerai pas dans un commentaire ici, mais une fois lu, il est impossible de ne pas regarder l'actualité avec un nouveau regard.

[256 pages / Denoël / Eric Fottorino / 15,50 euros]

Merci aux éditions Denoël pour cet envoi

1 commentaire:

  1. Beau Billet Gaby ! Ah la la je savais que j'allais regretter de ne pas l'avoir choisi ! J'ai hésité car j'avais un doute sur le contenu. Etant franchement inculte sur les relations France-Afrique, ce livre m'aurait été d'une grande utilité. Je vais essayer de convaincre ma médiathèque de l'acheter ;-)
    Et tu as raison de le souligner : à l'époque c'était encore du vrai journalisme d'investigation. Aujourd'hui, beaucoup se contentent de reprendre les infos sur d'autres médias et c'est comme ça qu'on se retrouve avec des infos non vérifiées et des photos truquées en Une. Et on ne sait plus que croire ...

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression