dimanche 23 novembre 2014

Noces de cire de Rupert Thomson (octobre 2014)

L'avis d'Ondine

L'histoire se passe au 17° siècle dans le Sud de l'Italie. Gaétano Zummo est d'origine sicilienne. Il a fui la Sicile à la suite de graves conflits familiaux. C'est un sculpteur de cire controversé mais reconnu comme un maître dans cet art. Il créé des statues de cire si fines, si précises qu'elles semblent réelles. 

Après un périple dans quelques villes italiennes du Sud, il s'installe à Florence à la demande du Grand-Duc de Florence. Celui-ci très admiratif du travail de sculpture de Zummo, lui demande de lui sculpter une femme nue, d'une grandeur nature, en cire. Il prend en charge tous les frais et lui transforme une écurie désaffectée en atelier.

Zummo qui n'a jamais été à Florence, découvre une cité mystérieuse, sombre, attirante et dangereuse. Il s'installe à l'auberge "la maison aux coquillages" et petit à petit, grâce à Fiore, la petite fille attardée de la tenancière de l'auberge, se familiarise avec cette cité accablée par ses secrets, ses dangers, ses tortures, ses enjeux politiques entachés par le pouvoir des dominicains.

Lors de ses longues promenades dans Florence, il rencontre l'amour avec la très belle Faustina, au passé mystérieux, nièce d'un apothicaire florentin. Le cadavre d'une jeune fille retrouvée noyée dans l'Arno lui est proposé. Zummo peut alors entamer son travail de scupture pour créer la vénus en cire commandée par le Grand-Duc.

Zummo arrivera-t-il à sculpter la vénus en cire pour le Grand-Duc ? Quel est le mystère qui entoure la mort de la jeune fille retrouvée noyée dans l'Arno? Qui est réellement le dominicain Stufa et pourquoi est-il si proche de la mère du Grand-Duc ? Quels sont ses secrets et comment arrive-t-il à imposer ses règles d'austérité et de moralité alors qu'il pratique la perversité ? Quel danger  représente-t-il pour Zummo et la belle Faustina ? Survivront-ils à la menace Stufa ? Il faudra lire cet excellent roman pour le savoir.

Avec "Noces de cire", l'auteur Rupert Thomson nous emmène dans une Florence du 17° siècle à la fois angoissante, attirante et quelque peu malsaine. L'écriture de ce roman est belle et fluide. L'histoire nous emporte dans un Florence au 17° siècle avec un réalisme étonnant. Certains personnages sont attachants, étonnants, d'autres sont sombres et inquiétants. L'intrigue du roman est étonnement moderne et le lecteur est pris au piège de cette histoire à rebondissement et projeté dans cette atmosphère si particulière du Florence du 17° siècle.

On ne peut lâcher le livre jusqu'à la fin. Aucun ennui, aucune longueur dans le texte. Un livre passionnant, aventureux, intéressant et avec une ambiance particulière. Rupert Thomson a su avec beaucoup d'intelligence et un savant équilibre nous raconter une intrigue tout en projetant le lecteur dans le passé.

Je conseille ce roman à la lecture. Pour moi ce fut une très belle découverte et un réel moment de plaisir lors de sa lecture. Une histoire qui a su me toucher et avec laquelle j'ai remonté le temps avec bonheur.

J'ai vraiment aimé ce total dépaysement.

[Denoël / 400 pages / Traduction : Sophie Aslanides / 22,50 €]

Merci aux éditions Denoël pour cet envoi

2 commentaires:

  1. J'avoue que la période du XVIIè ne m'a pas attiré. Mais vu ta critique, je le note quand même !
    Très jolie critique !

    RépondreSupprimer
  2. Ah l'Italie...! Je trouve que c'est un pays magnifique qui se prête vraiment bien aux romans de ce genre ! Je note le titre :-)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression