vendredi 7 novembre 2014

Princesse du Soleil levant de Misstigri & Christine Pompéï (octobre 2014)

Mon avis

N'ayant plus beaucoup de temps à consacrer à la lecture, j'ai profité de la dernière masse critique de Babelio pour sélectionner un livre jeunesse principalement axé sur les illustrations. Et aujourd'hui j'ai eu la surprise de recevoir cet album dans un très grand format, à tel point que je me suis demandée comment mon facteur avait fait pour le rentrer dans la boîte aux lettres. Evidemment, l'ouvrage a subi quelques dommages, mais il est bel et bien là!

La jeune et jolie princesse Asahi vit dans le Palais Hinata. A chaque tombée de nuit, elle s'apprête et sort en douce pour rejoindre quelqu'un. Elle déroule un petit morceau de papier et chuchote trois lignes poétiques. Mais un jour, son père la surprend et la fait enfermer, voulant couper court à l'idylle.


Cet album se lit très rapidement puisqu'il ne comporte que 32 pages. Le contenu, par sa délicatesse, sa poésie et cette douceur, saura quand même retenir l'attention pour vous contraindre à vous y consacrer quelques minutes de plus.

L'histoire, du début à la fin, est belle et bien tournée. Les phrases sont courtes et séduisantes, le récit de cette jeune fille amoureuse est tendre et doux. Chaque morceau de texte est consacré à une double page superbement illustrée par Misstigri, dans des dessins pastels très délicats. On retrouve également sur chacune un petit texte rédigé par la princesse Asahi.

J'ai été subjuguée par les dessins qui arrivent à nous donner de la chaleur et en même temps nous apaisent. Les traits purs et beaux de la princesse ne laissent pas indifférents, de même que les très beaux paysages, comme ceux qui retranscrivent la tombée de la nuit. Textes et illustrations fonctionnent de concert, et l'un séparé de l'autre n'arriverait pas à autant nous charmer. Ils reprennent les éléments culturels du Japon en ne gardant que le meilleur. De plus, la fin est tout simplement... bien trouvée et est digne de celle d'un conte. 


Une belle découvert pour la lectrice que je suis et qui lit très rarement de tels albums. Je m'y intéresse de très loin et ignorais qu'on proposait de telles choses. Je compte le garder bien précieusement et l'offrir à un enfant pour l'ouvrir à la poésie et au charme de l'Orient.





[La Martinière Jeunesse / 32 pages]

Merci à Babelio et à La Martinière Jeunesse pour cet envoi.

1 commentaire:

  1. Merci pour vos mots :-)
    Une douce journée à vous
    Christine Pompéï

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression