lundi 8 décembre 2014

Le fourgon de Prague de Frédérique Girard-Ory (septembre 2014)

L'avis d'Ondine

Dans un printemps encore timide, un fourgon est braqué par quatre malfaiteurs à Prague en République tchèque. Deux des braqueurs ont tiré à travers le pare-brise du fourgon et ont tué deux des convoyeurs. Le troisième extrêmement choqué, a été laissé en vie par les deux autres braqueurs chargés de récupérer l'argent du fourgon.



L'affaire est confiée à l'équipe du Commissaire Tomas Pavlicek. Mais leurs investigations vont se révéler vaines. Aucune trace des malfaiteurs. Tomas Pavlicek décide d'élargir ses recherches vers les autres pays européens. Il souhaite trouver des faits similaires car il est convaincu que le gang des malfaiteurs n'en est pas à son coup d'essai.

C'est de Paris qu'il obtiendra une réponse positive. Trois ans plus tôt, une attaque de fourgon au procédé identique a eu lieu. Deux des malfaiteurs ont été arrêtés. Par contre ceux qui ont assassiné deux convoyeurs en faisant exploser le pare-brise du fourgon n'ont jamais été arrêtés ni retrouvés.

Angélina travaille à la PJ de Paris. Elle était chargée de cette affaire. Son supérieur le Commissaire Michel Tran l'informe du braquage de Prague. Il lui demande de rouvrir l'enquête et de travailler en collaboration avec le Commissaire Pavlicek de Prague.

Elle croisera ses renseignements et le résultat de ses investigations avec ses collègues de Prague. Arrivera-t-elle à mener à terme son enquête et à retrouver les deux malfaiteurs du casse de Paris grâce aux nouveaux faits perpétrer à Prague ?

Le fourgon de Prague est un roman policier qui est très bien écrit. Le texte est fluide. Il se lit très vite et le lecteur y prend un réel plaisir.

Avec ce roman, l'auteure Frédérique Girard-Ory nous ouvre les portes du Commissariat. Il n'y a pas de héros, juste des hommes et des femmes qui sont chargés d'enquêtes qu'il faut élucider. On y découvre le quotidien des enquêteurs, les planques, le travail de recherches pour trouver un indice, la réalité de leur vie professionnelle, les impacts de celle-ci dans leur vie privée, les frustrations, les jalousies... Un univers parallèle qu'ils partagent quotidiennement en faisant le maximum pour résoudre les  affaires qui leur sont confiées.

Un récit simple mais tellement efficace. On se laisse prendre dès les premières lignes et on ne lâche plus le livre jusqu'au dernier mot. Les personnes sont très attachants. L'approche de leur réalité de vie est juste. Ce ne sont pas des héros, juste des policiers qui essaient d'élucider des faits divers, de mener à terme leurs enquêtes avec obstination. Mais ces policiers sont aussi des femmes et des hommes, confrontés aux mêmes problèmes quotidiens que tout un chacun : un couple qui survit, la solitude, les séparations, les vies dissolues, les chicaneries...

Le fourgon de Prague est un bon roman policier, efficace dans l'écriture et la narration. Une autre façon d'aborder ce genre littéraire. Ce n'est pas un roman à grand frisson certes mais on y prend un réel plaisir à le lire. J'ai adoré les personnages et l'intrigue est intéressante et moderne.

Un livre qui mérite d'être lu vraiment. Il se lit vite et a du rythme.

Merci aux éditions Baudelaire pour cet envoi.

[324 pages / 15,50 €]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression