mardi 16 décembre 2014

L'homme qui avait vu le Roi d'André-Benoît de Cooman (septembre 2014)

L'avis d'Ondine

Le narrateur est un homme d'une quarantaine d'années. Il a fait des études universitaires et a mené une vie tranquille jusqu'à ce qu'il soit confronté au chômage. Il ne retrouvera pas d'emploi à sa juste valeur professionnelle. Pour ne pas rester dans une situation de précarité, il accepte tout emploi. Malheureusement, il se fera aussi licencié de son dernier emploi d'ouvrier non qualifié dans une usine. 

Comme les déboires n'arrivent jamais tout seuls, sa femme le quitte. Le voilà chômeur avec un emploi de temps qui se résume au pointage, recherches d'emploi et survie. Beaucoup de temps de libre et si peu de perspectives d'avenir.


Alors qu'il s'enlise dans le désespoir et la solitude, il se persuade qu'avec l'aide d'une personne de pouvoir, il pourra retrouver un travail. La seule personne capable de l'aider ne peut être que le plus haut dignitaire de l'Etat : le Roi.

Convaincu que celui-ci saura entendre sa légitime requête et qu'il l'aidera, il met en place un plan savamment pensé lui permettant de s'infiltrer dans le Palais. C'est ainsi qu'au cours d'une visite guidée au sein du Palais Royal, notre homme s'incruste dans les appartements privés du Roi. Avec curiosité et appréhension, il part à la recherche du Roi avec comme seul objectif : lui demander un travail.

Mais le Roi aussi bienveillant soit-il, peut-il lui accorder cette faveur ? Leurs réalités de vie quotidiennes sont si différentes. Cet homme en quête d'un emploi saura-t-il convaincre le souverain ou s'est-il laissé berner par ses illusions et ses espoirs démesurés ? A-t-il réellement rencontré le Roi ou s'en est-il laissé persuader dans un rêve éthylique ?

"L'homme qui avait vu le Roi" est une fable contemporaine à la fois désespérée et si juste sur le chômage et la réalité de vie des chômeurs. L'auteur y aborde sans complexe la désocialisation progressive du chômeur, sa solitude, son désespoir et sa lente disparition en tant qu'individu au sein de sa communauté.

Un conte moderne qui se lit vite, qui est très rythmé, dense et aucunement ennuyeux. Malgré la gravité du sujet, le lecteur se laisse prendre par cette histoire étonnante qui est un réel cri légitime d'un chômeur en quête d'un emploi.

Un livre intéressant et très actuel.

Je le conseille à la lecture car cela permet à tout un chacun de ne pas oublier la réalité des conditions de vie des chômeurs car qui est vraiment à l'abri du chômage ?

Merci aux éditions Baudelaire pour cet envoi

[André Benoît de Cooman / Edition Baudelaire / 12 € / 76 pages]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression