lundi 5 janvier 2015

Je teste pour vous... le Kakebo de Dominique Loreau !


L'avis de Gaby

Bon ok, je pousse le bouchon un peu loin : je le fais aussi pour moi ! J'ai découvert l'an passé le Kakebo, un livre de compte japonais, sur le blog de Lilitu. Ne fuyez pas tout de suite, je vais vous l'expliquer en détail.

Cette sorte de journal permet de tenir ses comptes et de faire des économies. D'après certains, on pourrait sauver jusqu'à 20% de ses dépenses mensuelles. Comme je suis un peu un panier percé et que mes revenus peuvent provenir de différentes sources, j'ai décidé de tenter l'expérience.



J'ai donc du attendre plusieurs mois, puis, enfin, le début de janvier étant arrivé, je l'ai débuté. Pour tout vous dire, j'ai trouvé mon Kakebo à la Fnac. Et j'ai regretté l'horrible couverture girly qu'ils lui ont infligé. Mon ami était vivement intéressé par l'idée mais ce livre de compte est tellement féminin que seule une femme peut l'utiliser. Bref, Flammarion, l'an prochain, privilégiez une couverture plus neutre et sorbre. Perso, les couvertures cul-cul la praline, je ne supporte tout simplement pas cela.

Dans la première partie de l'ouvrage, l'auteur donne quelques conseils pour améliorer son hygiène économique. Primo : diminuer ses achats par carte bancaire en retirant une grosse somme d'argent, afin d'avoir conscience de ses dépenses. Deuzio : être régulier. Tertio ... ah non je rigole, je l'ai lu sur un blog : il faut entourer de rouge toutes les dépenses inutiles (le petit pain du matin ou le kinder bueno de 16 heures dans mon cas).

Dominique Loreau explique en détail la démarche à effectuer entre les dépenses mensuelles et le budget à gérer. L'avantage du livre est son adaptabilité. Les parties de l'ouvrage s'adressent autant au locataire qu'au propriétaire, qu'au fan de voyages qu'au grand lecteur ou à la personne qui veut aussi gérer son poids.

En l'ouvrant, nous découvrons un calendrier de l'année. Bien pratique pour avoir une vision globale du temps, du cycle lunaire et des anniversaires. Puis vient le mois. Là encore, un calendrier détaillé sur deux pages pour noter des événements importants, les dépenses et les revenus prévus ainsi qu'une liste de choses à faire. C'est suivi par une semaine sur une double page avec les espèces en possession, de quoi noter ses reports/apports au quotidien et calculer les mouvements au jour le jour, et la possibilité de faire son bilan hebdomadaire. Puis se trouvent des pages utiles pour noter les sorties et entrées sur le compte bancaire (si vous prévoyez un budget de 200 euros en liquide, il faut donc y retranscrire le prélèvement des 200 euros sur votre compte...) A la fin du livre, vous trouvez des pages plus spécifiques pour noter vos propres données (loyer, factures, location, achat, repas, coiffeur...).

Cette année, ayant un gros projet à financer, j'ai donc débuté ce Kakebo et, pour tout vous dire, j'y vois déjà du progrès. En quatre jours c'est facile me direz-vous. Mais noter toutes ses dépenses et l'argent en notre possession nous pousse à prendre conscience de ce que l'on possède. Et donc on n'arrive moins facilement à se lâcher. Pour vous donner un exemple, je suis la première à dépenser en petits grignotages et bouquins quand l'envie se présente et à acheter des souvenirs dans les musées. Ce dimanche, je me suis rendue à Paris. 50 euros minimum en train avec l'avantage de partir quand on veut et le confort. Sauf que je me suis résolue à miser sur le covoiturage et à diviser mon trajet par deux ! Puis en passant une journée en ville, j'ai dépensé au total 16,40 ! Une première ! Tout simplement car j'ai eu la chance de m'y rendre un premier dimanche donc musées gratuits. Puis j'ai décidé de manger pour moins de 10 euros, et j'ai trouvé un resto qui proposait un menu Bagel avec dessert et boisson pour 9,90 €. Un café à la gare à 1,10 € pour attendre un covoiturage (oui, je n'ai pas pu résister mais c'était le matin -_-). Et enfin 5,40 € de tickets de métro... Pour le reste, je me suis abstenue de tout achat en réfléchissant à mes envies en me demandant si c'était vraiment nécessaire et si cela valait le coup de flinguer une possible partie du budget de mon projet.

Le fait d'être aussi précis permet d'analyser ses besoins et ses envies pulsionnelles. Je pense qu'à terme il me permettra de ne plus céder lorsqu'une idée me passera par la tête. Ce sont généralement les petits achats qu'on surveille le moins alors que c'est leur accumulation qui nous prive des gros. Perso, je veux devenir responsable. Autre point : mes revenus sont multi-sources. Un casse-tête pour m'organiser au quotidien. C'est donc l'outil pour gérer ces flux.

Je ne dis pas ici que c'est la recette miracle ni que je serai régulière. Je compte vous tenir informée de l'évolution de mon usage. C'est bien simple : si vous ne voyez rien venir d'ici début février, considérez que j'ai zappé le Kakebo. Souhaitez moi bon courage !

11 commentaires:

  1. Ha super :)

    J'ai tenu un kakebo pendant deux ans, cela m'a permis d'acquérir un certain automatisme de surveillance de mes comptes lol. Au bout de deux ans, je n'ai plus ressenti le besoin d'être encore "encadrée" du coup, Maintenant, je note tout sur un carnet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois que j'aurai pris l'habitude, je pense utiliser une solution plus économique. Mais là, j'ai encore un peu de mal :)

      Supprimer
  2. Pour le moment je n'ai jamais eu de mal à gérer mon budget mais l'ouvrage a effectivement l'air d'être très ergonomique et très bien pensé. On m'en avait déjà parlé au milieu des Filofax et autres, du coup je n'avais pas compris que c'était un carnet aussi particulier et pas un organiseur général.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Feuillette-le à l'occasion. Personnellement, il m'a convaincu.

      Supprimer
  3. J'en ai entendu parler, et çà a l'air vraiment bien ! pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un bon investissement même s'il ne cadenasse pas mon porte-feuille^^

      Supprimer
  4. J'en achète un à ma soeur tous les ans pour Noël, elle les adore (par contre les couvertures sont dans le même style depuis des années).
    Perso, je ne m'y retrouve pas trop mais elle en est ravie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela doit dépendre de l'organisation de chacun. Je n'aime pas faire des listes mais faire le point une fois par jour m'aide à gérer mon budget. Par contre, pour les couvertures, je suis déçue :/ Mon ami m'en a reparlé récemment et ce design ne l'aide pas à sauter le pas.

      Supprimer
    2. Et pourquoi ne pas customiser la couverture ???

      Supprimer
  5. Salut Gaby, nous sommes fin octobre - ton ressenti ? Je voulais attaquer en novembre mais dépenser 15€ pour les deux mois qu'il reste :( du coup j'ai acheté le 2016 (couverture plus sobre) j'espère m'y tenir j'ai besoin de me cadrer !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Marinabol, je n'ai pas pu l'emporter avec moi en Australie par conséquent il n'a pas été utilisé bien longtemps. Mais je regrette depuis de ne pas l'avoir avec moi. J'appréciais vraiment de gérer mes flux avec et cela me limitait dans mes dépenses (achat de café par ici, d'un chocolat par là, d'un magazine...) J'espère vraiment que cela te plaira. L'habitude est un peu dure à prendre mais au vu du résultat accorde toi ces 5/10 minutes par jour :)

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression