mercredi 7 janvier 2015

Nagina 2060 de Patrick Brohan (novembre 2014)

L'avis d'Ondine

Marc Van Licht, soixante dix ans passés à son compteur de vie, se retrouve en cette année 2060 dans un train qui l'emmène vers Bruxelles via Paris car il doit participer à une énième conférence. 

Lors de ce voyage, il rencontre Nadège Breckx, une artiste et une concertiste reconnue. Elle semble avoir provoqué cette rencontre et pas uniquement pour assister à sa conférence et avoir avec lui un échange sur ses opinions sur le fonctionnement et les fondamentaux de cette nouvelle société post-capitaliste où on prône la stricte égalité entre tous les citoyens.

Mais Nadège Breckx n'est pas une rencontre de hasard. Elle se révélera être une personne liée au passé de Marc. Ce dernier est subjugué par la beauté, la classe naturelle et l'intelligence de Nadège. Il se laisse emporter petit à petit dans une histoire d'amour naissante, totalement inattendue et passionnelle qui germera entre eux et cela même dans un environnement totalement aseptisé qui se veut transmoderne.

Nagina 2060 raconte une histoire d'amour dans un monde futuriste qui se veut avoir été réfléchi et modelé au mieux pour que chaque citoyen bénéficie des mêmes droits. Une conception de société qui se veut plus juste et plus viable mais qui semble enfermé l'humain dans une vie dénuée d'enjeux, de créativité et de liberté. Mais cette relation qui a ses racines dans le passé de Marc et de Nadège est empreinte d'une certaine nostalgie de ce même passé.

Peut-on vraiment se dédouaner ainsi du passé et de l'histoire d'une civilisation surtout quand on passe son temps libre à visiter et à déambuler dans les rues de Prague à la recherche d'un romantisme passé.

Nagina 2060 est un roman qui se veut futuriste, un roman de science-fiction. Certes je ne suis pas une fervente de ce genre de littérature mais j'ai essayé de m'imprégner et de comprendre la structuration du monde de 2060. En vain, je m'y suis perdue et quand je me perds en général, je finis par m'ennuyer.

L'idée initiale du roman était bonne mais certains passages se sont révélés vraiment trop abstraits à mon goût et trop théorisés. Je ne peux pas dire que Nagina 2060 m'a subjugué. Je suis peut-être passée à côté du sujet mais autant à certains moments de lecture ce roman était vivant et intéressant autant les passages qui intellectualisent les fondement et les pensées de cette civilisation transmoderne m'ont laissée totalement indifférente, trop théorique à mon goût.

Mais bon la question qui se pose est de savoir si Nagina 2060 est un roman à conseiller. Et là je ne pourrais donner un avis favorable car je n'ai pas été convaincue et je suis restée sur ma faim. J'ai lu ce livre jusqu'au bout mais c'était un mets sans réelle saveur. Dommage vraiment.

Merci aux éditions Vérone pour cet envoi.

[188 pages / Vérone éditions / 17 €]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression