jeudi 26 février 2015

Entre allées et venues de Maria Tuiran Rougeon (octobre 2014)

http://www.labibliodegaby.fr/2015/02/entre-allees-et-venues-de-maria-tuiran.html

 L'avis d'Ondine


Amira est Colombienne. Elle a grandi et vécu en Colombie jusqu'à ses années d'études universitaires. A l'âge de 24 ans, elle décide de venir en France pour poursuivre ses études et surtout pour découvrir ce pays qui la fascine et qu'elle a découvert à travers ses cours de français.
 
Se serait-elle doutée qu'une fois arrivée en France, sa destinée allait changer. Elle y rencontre l'homme de sa vie, construira une famille et s'y installera définitivement.

Comme elle ne peut oublier les siens, ses origines, son pays qui l'a vu naître et grandir. Elle partagera son existence entre sa vie en France et ses retours en Colombie pour des périodes de vacances; Elle profitera de ces voyages pour retrouver les siens, ses amis, son passé et faire découvrir son pays qui lui tient tant à coeur à ses amis français.

Entre allées et venues est l'histoire d'un choix de vie à l'étranger, loin de ses origines, des siens, dans un pays où l'auteure plante d'autres racines, entame une autre vie. Elle nous raconte avec nostalgie et beaucoup d'émotion, deux continents, deux pays si éloignés l'un de l'autre et pourtant faisant chacun partie intégrante de ce qu'elle est. Un attachement viscéral et affectif à deux mondes totalement différents qui ne peuvent ni l'un et ni l'autre la combler totalement.

L'auteure Maria Thiran Rougeon nous fait partager son vécu avec ses mots, ses souvenirs et sa réalité de Colombienne émigrante. Intéressante lecture. Ce n'est pas un roman d'exception, ni une fiction mais un livre qui relate une histoire de vie, celle de l'auteure qui se raconte et qui se partage entre deux cultures sans les intégrer totalement. Un roman rempli d'émotions diverses.

Peut être lu sans modération.

[104 pages / 13 € / Edition Baudelaire]

Merci aux éditions Baudelaire pour cet envoi.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression