dimanche 8 février 2015

La petite maison dans la prairie, tome 2 : au bord du ruisseau de Laura Ingalls Wilder




L'avis de Gaby

J'ai lu le tome 1 l'an passé et j'avais salué la qualité de l'ouvrage dans ma chronique. Dans ce second tome, la petite famille se pose et commence à poser les fondations de leur future habitation stable. On les retrouve à quelques kilomètres d'une petite ville et devant repartir de rien. Laura fait quelques sottises du fait de sa vivacité, Marie compense par sa sagesse, tandis que la petite Carrie débute dans les caprices. La famille évolue bien que chacun garde sa place.

Au cours de ce tome 2, la famille va devoir faire face à de nouvelles épreuves, dont les plus dangereuses : celles imposées par la nature. La neige va leur poser de grosses difficultés. Quant à l'épisode de l'attaque de sauterelles, j'en suis sortie impressionnée. L'auteure a su nous faire ressentir ce qu'elle a vécu. Un passage que je vous invite vivement à découvrir ! J'avais entendu parler de la dangerosité de ces insectes lorsqu'ils migraient en masse. En lisant les mots de Laura Ingalls Wilder, on les sent marcher sur notre peau, passer sur nos pieds.

C'est également dans ce tome 2 que Laura va rencontrer sa plus grande "amie" : Nelly Oleson. Comme dans la série, la petite est précieuse et prétentieuse. On retombe donc sur nos pieds. On découvre aussi une Laura moins gentille que l'on se l'imaginait. Elle découvre la colère, la vengeance et aussi l'apprentissage de la mesure.

Ce recueil est une suite de qualité que j'ai pris plaisir à découvrir. Encore une fois, on découvre avec intérêt la vie des colons, qui est très bien retranscrite. Il y a quelques semaines, les médias nous rappelait que ce livre avait été censuré afin de ne pas choquer les plus jeunes. Une version moins édulcorée va être éditée. Mais que cela ne vous empêche pas de découvrir l'actuelle édition. Le contenu est passionnant.

4 commentaires:

  1. Je les avais lu quand j'étais plus jeune mais j'avoue que je les relirai bien maintenant, avec un regard plus adulte. En tout cas, ton billet me donne envie de m'y mettre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le fais, je lirai avec plaisir tes billets. Je les découvre seulement et je suis curieuse de savoir comment a évolué ton regard !

      Supprimer
  2. Aaaah c'est donc pour ça qu'en les relisant en anglais je ne me "souvenais" plus de certains passages ? :o Il va encore falloir que je les relise, toujours et encore autant pour le coté témoignage historique et contexte très fort et très particulier que pour suivre cette famille qui m'est sympathique malgré toutes ses différences avec mon univers moderne. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la version a été "nettoyée". Il me semble que la censure a commencé sur la version originale mais probablement que la version française a eu droit à une seconde couche. Vu l'époque de sa parution et les différents exemples qu'on connaît, ils ont probablement voulu s'assurer de ne pas nous choquer^^

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression