dimanche 1 février 2015

L'Apache aux yeux bleus de Christel Mouchard (janvier 2015)





L'avis d'Ondine


L'histoire racontée se passe au Texas en 1870. Herman Lehman a onze ans. Il vit avec ses parents et Willie et Mina, ses petits frère et soeur dans une ferme. C'est une "tête de pioche" car il a du caractère.

Un jour alors qu'il chasse les corbeaux dans un champs de blé devant la ferme familiale, il est enlevé par des Apaches. Carnoviste, le Chef des Apaches l'offre en cadeau d'anniversaire à sa femme Shida Shizé car celle-ci ne peut avoir des enfants. Il sera traité comme un esclave et travaillera toute la journée. 

Chiwat, un jeune Apache, passe son temps à le provoquer et à se bagarrer avec lui. Mais Herman fait front. Il ne se laisse pas faire et ne pleure jamais. Comme il est un garçon courageux et tenace, le Chef Carnoviste décide de l'adopter. Chiwat et la jeune Eti lui apprennent tous les rudiments pour devenir un bon et valeureux guerrier apache.

Très vite, il oublie les siens car il est persuadé que jamais ils ne le retrouveront. Il parle apache et s'intègre à sa nouvelle communauté. Ainsi En Da "le garçon blanc" devient un vrai guerrier apache. Il partage leur mode de vie et participe aux raids pour voler les chevaux dans les fermes des blancs avec les indiens de sa tribu.

Mais pourra-t-il vraiment vivre auprès des apaches jusqu'à la fin de sa vie ? Que fera-t-il et que deviendra-t-il quand les Rangers le capturent ?



L'Apache aux yeux bleus est un très beau roman jeunesse qui raconte une histoire vraie, celle de Herman Lehman, un enfant enlevé par les Apaches, qui s'est adapté aux coutumes de la tribu pour survivre. Il s'est intégré, s'est approprié leur mode de vie et s'est constitué une nouvelle identité. Il a trouvé une nouvelle famille d'adoption, des amis et est devenu l'un des leurs. Mais Herman n'est pas réellement un apache et plus un enfant blanc. 

Un livre qui mérite d'être lu. Une belle histoire d'apprentissage de la vie, d'attachement, d'adaptabilité de l'être humain par nécessité de survie, de reconstitution identitaire, d'un enfant qui est à la fois indien et blanc et qui se trouve lié par des liens affectifs forts à deux communautés totalement différentes et opposées.

Un très beau livre qui peut sans problème également être lu par les adultes.

[Flammarion Grands formats / 189 pages / 13 €] 

Merci aux éditions Flammarion pour cet envoi.

4 commentaires:

  1. J'ai également beaucoup aimé ce livre, et le fait d'apprendre dans la postface qu'il s'agissait d'une histoire tirée d'une histoire vraie lui a donné une valeur supplémentaire à mes yeux. J'aime beaucoup cette époque de l'Histoire, la fin du XIXe, elle a donné lieu a beaucoup de bouleversements très divers, même si tous ne sont pas très heureux.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déjà croisé ce roman sur la blogosphère, et ta chronique ne fait que renforcer mon envie de le lire ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  3. Voici un très beau roman, en effet! :D Et j'adore la couverture de François Roca :)

    RépondreSupprimer
  4. Ce roman a l'air magnifique, et puis l'univers amérindien m'a toujours fait rêver. Le fait qu'il soit tiré d'une histoire vraie me donne encore plus envie de découvrir ce roman... :D

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression