samedi 7 février 2015

Le Kakebo, un mois plus tard



Dans un précédent billet de présentation, je vous avais indiqué que j'allais vous tenir informer de mon usage du Kakebo. Je ne pense pas le renouveler chaque mois puisque je n'aurai rien d'innovant à vous en dire. Par contre, en fin d'année, je ferai le point sur son utilité. Attention, c'est un billet avec des informations personnelles, donc si cela ne vous intéresse pas, ne lisez pas la partie Blablabla.

Blablabla

Ce premier mois a été chaotique financièrement puisque je finance aussi mon voyage d'un an dans un pays étranger, j'ai donc eu des frais d'équipements assez conséquent. De plus, il a fallu ajouter les frais pour le chaton (qui est une grande anxieuse) et évidemment les frais pour la santé puisque j'ai du faire le point avant le départ. En fait, ce Kakebo m'a aussi servi d'agenda puisque j'ai pu y lister mes sorties d'argent prévues (par conséquent mes rendez-vous), ainsi que les grands moment à ne pas louper. Tout aurait pu bien aller ce mois-ci et j'aurai même pu prendre mon billet d'avion mais c'était sans compter sur l'incompétence d'une conseillère de banque qui n'a tout simplement pas envoyé mon dossier. Bref, que voulez-vous, on n'est pas maître des autres. Et dans ces cas-là, mieux vaut avoir un interlocuteur différent au téléphone afin d'éviter tout sursaut d'humeur. Voilà pour ma life.

Donc là, le Kakebo s'est révélé indispensable.

Par contre, il ne m'a pas empêcher de me faire prélever par Netflix, à cause d'une erreur de date, ce qui est beaucoup moins drôle. Mais dans l'ensemble c'est bien d'avoir une vision globale de tous les abonnements qu'on a en cours (presse, Netflix, site internet, loyer...) afin de connaître tous les mouvements.

En action

Au quotidien , je répertorie mes dépenses, mes virements (entre mes comptes et aux autres) en m'appuyant sur ma mémoire et mes tickets. Je précise l'origine des achats (Supermarché, Décathlon) et mets le montant. Il m'arrive de ne pas le faire certains jours. Pour ne pas louper le fil, je fais en sorte de garder mes tickets mais aussi de consulter mon compte en ligne pour vérifier si des dépenses invisibles (comme l'hébergement du site ou des abonnements en ligne) n'ont pas été également prélevés. La consultation de mon compte en ligne est assez régulière car j'aime suivre en temps réel les mouvements et cela me permet de garder un oeil sur d'éventuelles utilisations frauduleuses.

En fin de semaine, je fais le point sur la monnaie qu'il me reste. J'ai pris l'habitude de payer régulièrement en carte bleue, un moyen efficace pour suivre ses usages mais avec lequel on se fait régulièrement filer. Je ne pense jamais à retirer de l'argent mais comme il m'est indispensable d'avoir de la monnaie (pour en filer à mon ami, ou payer des petits pains ou donner de l'argent à un type dans la rue) j'essaie d'en avoir toujours sur moi.

Je classe également en thématiques mes différentes dépenses : loyer, remboursements, virements, loisirs (Mc do, livres, déplacements), chat (et c'est d'ailleurs grâce au Kakebo que je m'aperçois que c'est un animal très fragile et coûteux), santé. 

En fin de mois, je reprends le flux. Je ne recalcule pas car mon compte en ligne me donne une idée du solde, mais j'ai une vision rapide et globale de mes dépenses et des virements entre mes différents comptes.

Bilan

En un mois, le Kakebo m'a permis de filer toutes les dépenses réduites et quasi-invisibles, comme les achats de petits pains, de Kinder Bueno, les craquages de livres, le shopping. A la base, je ne suis pas une grande consommatrice de produits de beauté et de vêtements car je privilégie mes dépenses voyages et photos. Ainsi, je m'aperçois que ce mois-ci, on a acheté que trois savons et un gel douche (pour inaugurer notre nouveau bain) mais aucun maquillage. Est-ce que j'ai fait des économies? Non, mais je suis plus consciente de mes achats et j'ai fait le point sur les services que je dois résilier avant mon départ. Le Kakebo sera d'ailleurs le seul ouvrage que j'emporterai au bout du monde. Il me sera indispensable pour gérer ma monnaie étrangère et mes comptes en France.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression