mercredi 11 février 2015

Les royaumes du Nord 1 de Stéphane Melchior et Clément Oubrerie (septembre 2014)



L'avis de Gaby

Attention chef d'oeuvre ! Un enthousiasme imprévu s'empare de moi à chaque fois que je porte mon regard sur cette bande-dessinée. Pourtant, mon émotion de départ était le scepticisme. Lorsque j'ai participé à la masse critique de Babelio, c'est principalement par nostalgie pour cet univers qui m'a tant marqué. Une fois entre les mains, les dessins m'ont parus fades. J'étais déçue. Saurait-elle rendre à l'oeuvre de Philip Pullman tout le mérite? Croyez moi, cette lecture m'a prouvée qu'on ne devait pas juger une bande-dessinée à son graphisme. Le contenu m'a happée, marquée, emballée. Et les dessins? Efficaces, pertinents. Peut-être pas conformes à mon idée de départ mais totalement adaptés à l'intrigue.

Lyra, orpheline, vit à Oxford, au Jordan College. Elle est entourée d'érudits et vit sous la protection de son oncle Lord Astriel. Sa vit bascule lorsqu'elle entend parler de la Poussière, des enfourneurs qui kidnappent des enfants, et qu'elle découvre la disparition de son fidèle ami Roger.

Je n'ai pas envie de vous en dire plus par peur de vous enlever tout le plaisir de la découverte, de l'atmosphère de ce récit qu'on retrouve fidèlement dans la bande-dessinée. Par contre, je peux vous parler de la particularité des humains. Chacun possède un deamon, soit un petit lui symbolisé sous la forme d'un animal à la morphologie changeante. Celui-ci prend une forme définitive animale correspondant à sa personnalité une fois que l'enfant arrive à maturité.

Il ne m'a fallu que très peu de temps pour retrouver tous mes repères. Depuis le temps, j'avais oublié la trame de l'histoire et il m'en restait peu de souvenirs. Le parfum de la madeleine de Proust a envahi mon nez et j'ai replongé avec délice dans la vie de cette enfant impertinente.

Lyra est une personnalité à part et ô combien charismatique. Libérée, intelligente, impertinente, elle sait se faire aimer malgré ses travers car elle possède une certaine intelligence du coeur. Le monde créé par Philip Pullman est également très travaillé. L'auteur nous plonge dans un univers connu et dont on maîtrise les repères. Très vite, il va pourtant s'amuser à remettre en question des certitudes et revenir sur d'anciennes problématiques comme la religion et la science. Assurément, il va ajouter des éléments fantastiques. Peu amatrice du genre, j'ai pourtant facilement été happée par l'histoire des ours qui parlent. 

Une bande dessinée passionnante et très fidèle au roman éponyme. Une fois terminée, il m'est même impossible d'imaginer que ce livre soit traduit en images d'une autre façon. Certes, le physique de Lyra n'est pas celui qu'elle avait dans mes souvenirs, mais il m'a convaincu.

A découvrir et à offrir! Ajoutez aussi le tome 1 en livre, il va vous donner envie de vous y plonger!

[Gallimard / 80 pages / 17,80 euros]


Merci à Babelio et sa masse critique ainsi qu'aux éditions Gallimard 

2 commentaires:

  1. Je la lirai bien ! Mais il faudrait que je relise les livres d'abord :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller en t'exemptant de le faire. Les souvenirs reviennent vite et les propos sont explicites pour que tu n'aies pas besoin de t'appuyer sur le livre :)

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression