mardi 10 mars 2015

Le lièvre de Vatanen d'Arto Paasilinna (avril 2014)





L'avis de Gaby

Vatanen est journaliste pour un magazine à Helsinki. Un soir, il revient d'un reportage avec son collègue photographe et leur voiture blesse un lièvre. Vatanen va alors descendre du véhicule et son compère de voyage ne le reverra pas. Le journaliste a pris la clé des champs, emportant sous le bras le lièvre.

Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur ni de ce titre. Alors que je cherchais un roman dépaysant et marrant sans que ce soit léger, une libraire m'a parlé de cet ouvrage, le citant comme le meilleur d'Arto Paasilinna. Je lui ai donné ma confiance et suis repartie avec l'ouvrage.

Tout au long du récit, on suit Vatanen qui évolue et remet la main à la pâte pour survivre. Lâchant un mariage qui ne lui plaisait plus et un boulot qui ne répondait plus à ses attentes, il décide de gagner sa vie physiquement en exerçant des jobs éloignés des grandes villes. La seule certitude : il ne lâchera pas le lièvre dont il s'éprend de sympathie et fera tout pour qu'il soit soigné.

Farfelu et rocambolesque, cet ouvrage de 224 pages m'a fait sourire à de multiples reprises. Le style de l'auteur, le bagout et la franchise de Vatanen, tout est grossi et pourtant crédible. On est face à un roman qui nous parle de la Finlande et de sa société tout en nous distrayant de façon efficace.

Que vous dire si ce n'est, qu'à l'exemple de ma libraire, je vous le recommande? Beaucoup plus profond que Malavita, récit comique qui m'avait également bien fait rire, le roman de Paasilinna est une oeuvre dont on garde un excellent souvenir. Proche de la nature, éloigné des hommes sans être ermite, Vatanen ne cesse de nous surprendre sans nous lasser. Et, peut-être regarderez-vous d'un autre regard l'ouvrage après avoir lu l'épilogue l'auteur. En tout cas, sa fin m'a laissée sur les fesses.

[Folio / 224 pages / Tr. Anne Colin du Terrail / 7 €]

3 commentaires:

  1. J'avais découvert cet auteur avec ce livre grâce au Challenge Destination d'Evertkhorus et je dois dire que j'avais trouvé cette fable écologique jubilatoire. Il faudrait que j'en lise un autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai déjà d'autres de cet auteur dans ma PAL. Il a une plume que j'adore !

      Supprimer
  2. Ah oui celui-là est particulièrement réussi. Il en a écrit beaucoup d'autres, j'en ai lu une demi-douzaine et on peut trouver qu'il se répète un peu parfois. Il y en a un plus original que les autres qui est vraiment enthousiasmant d'humour et de bonheur de vivre, c'est "Prisonniers du Paradis", je le conseille avant tous les autres !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression