vendredi 10 avril 2015

Dix vagues à Sion, de Philippe Henri Carron (4e trimestre 2014)



L'avis d'Ondine

Ce recueil de 83 pages est un ensemble de petites nouvelles et de poèmes. Les sujets abordés sont divers, universels, d'actualités et écrits dans un français impeccable. Le tout est enrobé dans une poésie qui lui donne beaucoup de douceur et de légèreté tout en conservant une forme de gravité.

Les textes sont originaux et étonnement beaux. On nous raconte des histoires de chauve-souris, de tourterelles, de couleuvre, de hareng mais le lecteur peut aisément faire le parallèle humain. De plus ce qui n'est pas négligeable c'est que l'on y trouve une forme d'amusement à lire cet ouvrage. L'auteur nous parle de beauté, de la responsabilité humaine et de la réelle possibilité à changer les choses s'il y a de la prise de conscience, de l'implication et de la motivation.


J'ai particulièrement aimé la nouvelle avec le peintre Matisse, celle intitulée "Le charme", "La petite princesse", mais en vérité tout est beau et poétique dans ce recueil surtout qu'il est saupoudré de finesse et de poésie.

Si vous aimez la poésie, les petites et belles histoires intelligentes et créatives, arrêtez-vous sur Dix vagues à Sion car on change réellement d'univers.

A déguster avec lenteur et délectation. Une très bonne surprise.

[Editions Baudelaire / 9,5 euros / 85 pages]


Merci aux éditions Baudelaire pour cet envoi.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression