lundi 6 avril 2015

La bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald (Janvier 2015)


L'avis d'Ondine

Sara  Lindqvist, 28 ans, vit en Suède. Elle a travaillé durant des années comme libraire jusqu'à la fermeture définitive de la librairie. Elle adore les livres et n'est à l'aise que dans un univers livresque. La voilà sans emploi, sans réelle perspective ni projet de vie, quelque peu en perdition sans la compagnie familière des livres.

Depuis deux années, elle a des échanges épistolaires avec une vieille dame américaine Amy Harris. Sa correspondante vit à Broken Wheel, dans l'Iowa. Suite à cette correspondance soutenue, d'échanges littéraires et de livres, de partage de moments de vie, Amy Harris a invité la jeune Sara à venir lui rendre visite pour un séjour de trois mois, le temps accordé par un visa, à Broken Wheel. La jeune femme décide de donner suite à cette invitation car rien ne la retient en Suède, ni amis, ni travail, pas même sa famille.

A son arrivée à Broken Wheel, elle apprend que Amy Harris vient de mourir. Les habitants de la petite ville décident de l'héberger dans la maison d'Amy comme l'aurait souhaitée la vieille dame. Sara est un peu perdue dans cet environnement qui lui est totalement étranger. Broken Wheelest une petite ville américaine sinistrée par la crise économique. Les habitants sont bienveillants, gauches mais authentiques. Elle découvre les proches d'Amy qu'elle connaissait déjà de façon abstraite grâce aux lettres d'Amy.

Pour la première fois et loin de chez elle, Sara se sent enfin exister. Elle peut conjuguer son amour des livres et de la littérature avec des projets qui vont réveiller cette petite ville et ses habitants de leur léthargie.

Une renaissance pour Sara, mais pas seulement... Pourra-t-elle repartir à l'issue de son séjour à Broken Wheel ? Ne fait-elle pas déjà partie de cette communauté qui a su lui accorder une place et dont les membres se sont révélés les uns aux autres depuis son arrivée ?

La bibliothèque des coeurs cabossés est une histoire simple, humaine, légère, étonnante et si agréable à lire. L'auteure Katarina Bivald nous y parle de littérature, de livres, d'auteurs et d'êtres humains cabossés par une réalité de vie difficile, conséquence de la crise économique, de chômage, d'abandon, de désillusion, de désespoir, de monotonie et de solitude.

Un roman qui raconte les livres, l'amour des livres et de la littérature qui peut transformer le quotidien des personnes. Ce livre est une petite merveille, une sorte de contes pour adultes, un  hymne aux livres et à ceux qui aiment lire. On y parle d'auteurs, du bonheur de lire jusqu'à l'odeur même des livres et de cette merveilleuse façon qu'ont les livres de nous ouvrir au monde, de gagner en liberté de penser, de vivre, de réfléchir et de donner du rêve aux lecteurs.

La bibliothèque des coeurs cabossés est une petite merveille. Les personnages sont des gens simples, touchants, attachants, maladroits avec des personnalités et des histoires juste simplement humaines. Le lecteur se dissout dans cette petite ville américaine perdue dans la campagne de l'Iowah, qui survit tant bien que mal avec des habitants qui veulent juste continuer de pouvoir y vivre.

Je conseille cet excellentissime roman à tout ceux qui aiment lire, qui ne cessent de découvrir et de faire vivre les livres, les auteurs et leurs histoires. Un livre à faire circuler, à prêter, à emprunter, à relire même. De l'humour, des sentiments, de la pudeur, de la maladresse, des hésitations et surtout beaucoup d'amour autant pour les livres que pour l'être humain. Une justesse d'idées et de raisonnement plus qu'intéressante.
 
Un petit bijou, Un livre qui m'a fait un bien fou, une réelle évasion intellectuelle appréciable, de qualité et sans prise de tête. Un baume au coeur pour chaque lecteur.


J'ai adoré. Un grand coup de coeur pour ce premier livre de l'auteure Katarina Bivald.


Merci aux éditions Denoël pour l'envoi de ce livre.

[Denoël/496 pages/21,90€]


6 commentaires:

  1. Un livre que je suis de plus en plus curieuse de pouvoir découvrir !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vu en librairie mais j'ai été plus forte que la tentation ! Mais .. euh .. je pense que je vais ceder bientot ! :p

    RépondreSupprimer
  3. Je suis dedans, c'est vrai que c'est délicieux! :D

    RépondreSupprimer
  4. Re coucou ! Quelle lecture! J'ai adoré tout comme toi. Si bien que j'ai lancé Le Challenge Cabossé sur mon blog si cela te tente ! C'est un challenge pour lequel il faut lire des romans dont parle Sara :D
    https://entrelespages.wordpress.com/2015/05/27/le-challenge-cabosse/
    Bonne journée et belles lectures !

    RépondreSupprimer
  5. Désolée de n'avoir pas donné de réponse auparavant. Problème d'internet. Me voilà reconnectée. Je vais aller sur ton site et voir un peu le challenge proposé et peut être que...
    Ondine

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression