mercredi 8 avril 2015

Les outrepasseurs tome 1 : les héritiers de Cindy van Wilder (février 2014)




L'avis de Gaby

Je suis Cindy Van Wilder sur les réseaux sociaux et apprécie beaucoup sa générosité et sa spontanéïté. Elle est allée, l'an passée, jusqu'à lire un de mes écrits et m'a donné son avis. Et maintenant que j'ai découvert son œuvre, je suis émue qu'une « grande » m'ait tendue la main.

Depuis de nombreux mois, je m'étais dis que je devais découvrir son œuvre. Un roman dont j'entends énormément parler en bien. Qualifié de jeunesse, il a séduit de nombreux lecteurs. Et si ses couvertures ont certainement joué un peu dans cet engouement, le contenu les vaut plus que largement.

On suit Peter, un jeune homme, qui se découvre pousser des ailes lors d'une partie de foot alors qu'il fréquentait le banc de touche les semaines précédentes. En rentrant chez lui, il manque de se faire tuer. Il s'aperçoit que toute sa vie n'est qu'un mensonge et demande à sa mère de tout lui avouer. Mais pour cela, il va devoir accepter de se dépasser.

Les premières pages nous baignent dans un halo de mystère. Des événements se bousculent, des agressions, et des personnages atypiques se rencontrent. Plus mystérieux encore, des couples de jeunes sont réunis et apprennent que leur avenir est lié.

Peu amatrice de ce type de roman, je me suis pourtant laissée séduire par la plume de Cindy van Wilder qui est imagée et plaisante. Elle manie le vocabulaire adéquat de l'époque médiévale sans nous plonger dans l'héroic fantasy habituel. J'ai apprécié ces allers retours dans le présent, mais aussi cette rigueur dans le quotidien de ses personnages. On suit des familles dans un environnement classique et habituel et seuls les événements sortent de l'ordinaire, permettant aux lecteurs peu enthousiastes face aux récits fantastiques de garder ce lien avec le concret.

Cindy Van Wilder a aussi fait le pari de capter son lecteur en commençant par la genèse de son récit. Alors qu'habituellement on découvre le passé des protagonistes en cours de roman, elle nous embarque dans les racines afin de nous apprendre le talent surprenant de ces outrepasseurs. Peu familière de ce procédé, j'ai trouvé cela audacieux car peu courant. Mais aussi très réussi car on ressort de la lecture avec l'appétit éveillé pour le tome suivant. J'aime beaucoup ces liens créés avec les animaux et les consciences, et l'idée de cette auteure est originale sans sentir le plagiat avec d'autres œuvres.

Un roman que je vous invite à découvrir. Un très bon premier tome qui vous plaira car, si le récit peut être classer dans la catégorie jeunesse, Cindy van Wilder nous prouve qu'on peut s'adresser à eux avec une plume mature et travaillée. Et ça fait du bien de voir un auteur s'adresser à tous les publics sans tomber dans l'écueil de l'écriture mangée par trop de simplicité pour favoriser la facilité de lecture.

Un bon cru !

[Gulf stream editeur / 350 pages / 18 €]

4 commentaires:

  1. Je l'ai offert à ma soeur et j'ai très envie de le lire aussi mais la règle dans la famille est qu'on ne lit pas les livres des autres avant qu'ils les aient lu/fini, le problème c'est qu'elle lit irrégulièrement et lentement. Même quand elle aura fini le 1, je vais devoir attendre le 2 qu'elle a aussi. C'est trop dur ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Décidément il n’arrête pas de me tenter celui-là ! Merci pour ce billet de rappel à ma mémoire :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression