dimanche 28 juin 2015

Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff (juin 2015)




L'avis d'Ondine

Anatole, 75 ans, est un professeur de français à la retraite. Il passe son temps à lire et à écouter des émissions littéraires. Il est très seul et semble ne plus rien attendre de la vie. Mais chaque jour, par sa fenêtre, il voit Manon, une petite fille âgée de 8 ans, s'asseoir sous le bouleau de la cour de l'immeuble pour parler aux fourmis et aux chats. La petite fille habite avec ses parents dans l'appartement au-dessus du sien.

Un jour, il décide de la rejoindre et emmène avec lui le livre Le Petit Prince pour nouer un contact avec l'enfant. Manon lui confie que sa maman Anaïs est partie en les abandonnant son père et elle. Depuis elle n'a plus donné de ses nouvelles.

Son père ne fait plus rien. Il boit, se laisse aller et s'est glissé dans une désespérance au point de ne plus s'occuper de sa petite fille. Manon qui souffre de l'absence de sa mère est en quête d'affection et d'amour que son père ne lui accorde plus.

Elle se lie avec Anatole, ce vieil homme, qui lui lit tous les soirs dans son appartement Le Petit Prince. Elle trouve du réconfort auprès de lui. Alors qu'Anatole apprivoise cette petite fille en souffrance et en quête d'amour, il retrouve grâce à l'enfant un nouveau sens à sa vie.

Chacun se réconforte auprès de l'autre. Anatole rencontre également Sophie, la tante maternelle de Manon au physique un peu masculin. Celle-ci est étonnée de la nouvelle relation de sa nièce mais se rend compte qu'Anatole est la seule personne qui arrive à parler à la petite fille et à briser sa solitude.

Mais voilà qu'Anaïs envoie un courrier à chacun des membres de sa famille pour les rassurer sur son sort. Ces missives vont bouleverser le quotidien de chacun d'entre eux et les embarquer dans un voyage improvisé pour retrouver Anaïs.

Les arbres voyagent la nuit, déjà le titre donne le ton de cette très jolie histoire, touchante, qui aborde avec délicatesse, douceur et tellement de poésie, la rencontre de deux solitudes qui se reconnaissent, s'apprivoisent et finissent par créer ce lien de tendresse, d'affection et d'amour qui naît souvent de l'attention que l'on porte à l'autre.

La rencontre d'une enfant en détresse avec un vieil homme seul. Chacun apporte à l'autre le réconfort et l'attention qui lui manquent. Ce roman se lit avec délectation et bonheur. Il est rempli d'intelligence, de poésie, de sentiments nobles et précieux, d'une grande sensibilité et d'une telle douceur.

Une histoire qui vous touche au plus profond de votre âme. Aucune tricherie, aucune mièvrerie, aucun débordement dramatique. L'auteure nous parle avec une justesse étonnante et une infinie bonté d'êtres humains.

Je ne connaissais pas l'auteure Aude Le Corff. Une réelle belle découverte pour moi. Un roman qui parle à chacun d'entre nous et qui devrait être lu par tous, histoire de se rappeler ce qui se cache au fond de nous.

Je ne vais pas dire que j'ai adoré. C'est plus que cela. J'ai été touchée et je me suis laissée embarquer dans cet univers hors du temps en espérant y rester le plus longtemps possible.

A lire vraiment car c'est un roman qui fait un bien fou à notre cœur.

[251 pages / Pocket / 6,80 €]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression