dimanche 19 juillet 2015

Ce qui nous lie de Samantha Bailly (avril 2013)





L'avis de Gaby


J'ai encore cédé à l'appel de la sirène - ou l'enthousiasme de youtubeuses et blogueuses. Combien de fois me répète-je que la plupart de ces coups de coeur jeunesse ou jeune adulte se révèlent des déceptions lorsque j'ai ces ouvrages tant portés aux nues entre mes mains. Evidemment, ce n'est pas de leur faute, mais de la mienne puisque je sais pertinemment que je n'accroche pas à certains types de romans. Ce qui nous lie ne fait pas exception.

On suit Alice, une jeune femme qui possède le don de voir les relations entre les gens. Ainsi, de chaque corps, elle voit surgir des fils plus ou moins forts qui relient les individus entre eux. Forte de ce talent, Alice a la délicate idée de s'en servir pour piéger les hommes infidèles. Que voulez-vous, elle a vécu une déception amoureuse, il faut bien qu'elle se venge (heureusement, on n'est pas tous si vaches dans ce monde au point de faire payer sa colère à d'autres).

Alice en a un peu marre de sa vie dissolue et décide d'entrer de façon plus stable dans la vie active. De bohème, la voilà devenue sérieuse. Un CDD, un appart' et pourquoi pas un mec si c'est possible. Elle va donc intégrer Linker, une entreprise de recrutement. Et elle va tomber nez à nez avec Raphaël, mâle mystérieux dont elle ne voit aucun fil sortir du corps. Comment est-ce possible? Quel est son secret? C'est très perturbant.

Ne prenez pas ma chronique pour un pugilat à l'attention de Samantha Bailly et de son oeuvre. Je n'ai tout simplement pas accroché à ce roman qui place l'amour au centre de tous les enjeux. C'est une thématique intéressante mais qui me gonfle quand elle n'est pas traitée avec subtilité. Si j'ai décidé de me plonger dans le roman, c'était de prime abord pour découvrir ce don et ce qu'allait en faire l'auteure. Seulement, il n'est que prétexte à un roman à l'eau de rose, d'où ma déception.

Contrairement aux voix d'autres chroniqueuses, je n'ai pas trouvé l'écriture particulièrement poétique. Elle est correcte et se lit bien, accessible mais sans plus. Je n'ai pas trouvé non plus la psychologie des protagonistes très fines. On retrouve le ténébreux inaccessible piégé dans une histoire d'amour et une ambition personnelle, une nana qui a vécu une déception amoureuse qui se révèle finalement assez peu tragique, et d'amis qui demeurent assez fades. Il faut dire, pour sa défense, que l'ouvrage est court et ne permet pas d'aller au fond des choses. Et c'est bien dommage.

Autre point à signaler, les chapitres se composent de parties anachroniques, on saute dans le futur, dans le passé, dans le présent en fonction des instants. Il faut pouvoir suivre.

Et enfin, dernier point : au tout début du roman, nous avons quelques passages sur la maladie de la grand-mère. J'ai trouvé ces textes très touchants même si un peu trop larmoyants. Ayant un cas dans ma famille, je ne m'attendais pas à tomber sur ces moments et cela a contribué à me déplaire car l'auteure appuyait un peu trop sur le sentimentalisme pour développer la relation aînée-petite fille. 

Ce roman est une oeuvre qui se lit, qui peut divertir si vous cherchez une histoire "sans prise de tête" (j'ai horreur de cette expression, pour moi elle équivaut à "creux") et si vous êtes adepte de romances légères aux drames un peu superficiels.

[281 pages / Milady / 15,20 €]

5 commentaires:

  1. J'en ai beaucoup entendu parler mais je ne sais pas si c'est le genre de roman qui me plairait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas fleur bleue et peu amatrice de romans légers, passe ton chemin :) Perso, je ne le recommanderai pas

      Supprimer
  2. Je l'ai ajouté à ma Wish-List, mais je ne sais pas si j'ai bien fait j'ai peur que ce soit un thème trop superficiel. Dommage parce que c'est un concept intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement : l'idée est bonne mais le développement laisse à désirer

      Supprimer
  3. J'ai trouvé cette lecture comme une bouffée d'air frais ! Tu as lu d'autres livres de Samantha Bailly ? Parce que j'ai beaucoup aimé sa plume !
    Si tu veux aller voir mon avis, c'est par ici : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/05/ce-qui-nous-lie-samantha-bailly.html

    Mélanie

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression