jeudi 23 juillet 2015

Terminus Bels d'Emmanuel Grand (8 janvier 2015)





L'avis d'Ondine

Marko Voronine, Irina Belanov, Vasili Buryak et Anatoli Litovchenko sont Ukrainiens. Ils ont fui leur pays clandestinement au fond d’un camion affrété par la Mafia Roumaine. Malheureusement le voyage ne se passe pas comme prévu. Un événement inattendu va leur faire commettre un meurtre. Ils tuent l’un des deux chauffeurs roumains, volent leur camion et fuient vers la France. Ils décident de se séparer car ils savent qu’ils vont être recherchés par un tueur de la mafia roumaine et qu‘ils ne seront en sécurité nulle part.

Marko Voronine trouve un travail de matelot sur l’île de Belz également surnommé l’île des fous. Il n’est pas forcément le bienvenu pour les habitants de l’île. Ceux-ci ne comprennent pas que Caradec l’employeur de Marko ait embauché un étranger qui se dit grec alors que des locaux sont en recherche d‘emploi. De plus, les autres marins se méfient de lui et le soupçonnent d’être un clandestin. Pierrick Jugand, un marin fort en gueule l’a même menacé, lors d’une altercation au bistrot du village, de le dénoncer à la police.

Pourtant tant bien que mal, Marko va essayer de s’intégrer dans cette communauté bretonne. Le milieu de la pêche est un milieu masculin, dur, physique et précaire.

Les adversités sont bien présentes et elles se diluent dans des croyances ancestrales bretonnes qui finissent par empoisonner dangereusement les esprits des gens.

Même si Marko fait tout pour s’adapter au monde des pêcheurs, il ne se sent pas en sécurité sur cette île. Pierrick Jugand est retrouvé sauvagement assassiné sur une plage. La police débarque sur l’île pour mener l’enquête. Les locaux accusent Marko d’être indirectement responsable de ce crime. Depuis qu’il est arrivé sur l’île, des événements étranges se déclenchent dans cette petite communauté. Chacun alimente les rumeurs à coup de croyances, de persuasion, de légendes, de religion obscurantiste ou simplement par peur. Mais Pierrick Jugan a bien été assassiné et Marko veut partir de cette île au plus vite.

Comment Marko arrivera-t--il à quitter cette île maudite et disparaître dans un lieu où le tueur de la Mafia ne va pas arriver à le retrouver ? Qui a tué Pierrick Jugand et pourquoi ? Comment Marko pourra-t-il échapper au tueur de la Mafia roumaine ? Pour le savoir il faudra lire « terminus Belz ».

Avec ce roman, l’auteur Emmanuel Grand nous raconte pas seulement une histoire policière. Il fait plonger avec beaucoup de réalisme et de justesse son lecteur dans le milieu de la pêche et des pêcheurs bretons. Il y parle de leurs conditions de travail et de vie et de leur combat quotidien pour survivre grâce à leur travail. En sus, il dilue avec intelligence ce mélange improbable des croyances ancestrales et de religion qui alimentent la vie de cette petite communauté bretonne.

Emmanuel Grand emmène son lecteur dans une histoire obscure, mystique et à la fois très angoissante où la logique et le raisonnement cartésiens ont peu de place ce qui donne à ce roman une touche originale et quelque peu fantastique. De plus, les personnages ont une réelle authenticité humaine. 

A découvrir car on se laisse embarquer par ce récit sans problème, d‘autant plus que la chute de l‘histoire est totalement inattendue.

[385 pages / Points policier / 7,90 €]


(sélectionné pour le prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2015)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression