samedi 8 août 2015

Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell / intégrale (avril 2003)



L'avis de Gaby

J'ai lu un monument. Je n'aurai pas osé l'affirmer il y a quelques jours mais le temps a passé et Rhett et Scarlett continuent de me hanter une semaine après avoir lu la dernière page de cette oeuvre.

J'en avais longtemps entendu parler, plus jeune j'avais même vu le film. Et un jour, en Australie, j'ai décidé de me lancer dans ce pavé de plus de 1 200 pages. Un défi mais aussi une curiosité à satisfaire. Et je ne regrette pas cet élan. Depuis, ce livre fait partie de mes favoris, de ceux que je compte recommander très chaudement.

Scarlett est une jeune femme à l'esprit vif et joueur. Elle aime aguicher, s'entourer d'hommes et n'a que faire de ses semblables. Satisfaire ses besoins est sa priorité, elle est un peu égoïste. Elle peut se le permettre, sa famille cultive le coton. Leur domaine, Tara, leur fournit l'aisance financière qui leur assure un bon train de vie. Son père, Gérald, est un Irlandais qui a fait fortune aux Etats-Unis grâce à son esprit et son caractère. Il a même épousé une américaine, Ellen. Ces deux -là ont eu trois filles.

L'histoire se déroule durant les années précédant et suivant la guerre de Sécession qui s'est déroulée entre 1861 et 1865. En suivant les mésaventures de la fougueuse Scarlett, on se voit prodiguer un riche cours d'histoire sur les Yankees et les confédérés, la vie des populations qui ne sont pas sur le front et la naissance du Klu Klux Klan.

Scarlett a tout pour elle, et aime être entourée. Faire souffrir son entourage, et plus précisément les demoiselles du voisinage, ne la dérange pas. Elle est sans complexe et vole les coeurs de ses courtisans. Et viendra un jour où elle Rhett Buttler croisera sa route.

On suit la vie de cette jeune femme révoltée qui évolue au fil des pages et se révèle pour notre plus grand plaisir. Car la force de ce roman, outre le jeu passionnant entre Rhett Buttler et Scarlett O'hara, est le réalisme de chacun des protagonistes. Leur jeu ne souffre d'aucune faiblesse à tel point qu'on les déteste et les aime tour à tour. 

On découvre ainsi Scarlett O'hara comme si on faisait la connaissance d'une personne étrangère à notre milieu. Et peu à peu elle se révèle dans ses bons et mauvais penchants, suscitant en nous admiration ou colère, mais nous empêchant de totalement la juger puisque nous traversons avec elle les épreuves. Scarlett qui pourtant se montrera souvent "mauvaise" car mesquine et égoïste mais au tempérament incroyable. Et comment ne pas parler de Rhett Buttler qui, lui aussi, possède une forte personnalité aux traits aussi nuancés. Et je pourrai vous citer ainsi tous les acteurs de ce roman qui sont nombreux et tous crédibles.

A chaque page, j'ai vibré devant ce récit, me délectant des multiples péripéties mais aussi de ce témoignage de vie que nous offre l'auteur.

Plusieurs semaines après l'avoir terminé, je ressens encore ce manque de ne plus suivre leur histoire et leur tragédie. Habituellement les romans ne suscitent pas autant d'émotions mais Scarlett et Rhett ont su laisser une empreinte et cette tristesse qui est de ne plus pouvoir suivre leur vie, de ne plus les avoir à mes côtés.

Ce roman est un chef d'oeuvre qui s'avale et dont on ne décroche pas. Pour tout vous avouer, j'ai dévoré les 800 pages en quelques jours, m'y plongeant dès que j'avais un moment de libre. L'univers est riche, l'écriture est belle, et l'intrigue est bien plus qu'une simple romance.

Indéniablement un titre qui mérite une place d'honneur dans une bibliothèque. Pour ma part, je reste, près d'un mois après ma lecture, hantée par le récit. 

[1222 pages / Gallimard Quarto / 30,50 €]

3 commentaires:

  1. J'ai découvert ce pavé assez récemment aussi. J'avais plein d'a priori et je m'attendais à quelque chose de lent et très daté et au final, j'ai vraiment adoré ma lecture. Depuis, j'essaie de convaincre les gens autour de moi de le lire mais c'est pas toujours gagné. Contente de voir ton billet ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Dévoré en quelques jours étant jeune pendant l'été. Il me faisait peur mais au final j'avais adoré ! Et les personnages me hantent encore même si ça date !

    RépondreSupprimer
  3. Depuis mon adolescence (qui remonte à il y a longtemps :)), je l'ai lu maintes fois en VF et VF, c'est mon livre préféré. J'adore Scarlett malgré ses mauvais côtés, Tara, Atlanta, le contexte historique et bien sûr Rhett. J'ai également vu plusieurs fois le film qui me passionne toujours autant.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression