vendredi 11 septembre 2015

Les Crèvecoeur - Romain de Antonia Medeiros (novembre 2014)




L'avis d'Ondine

Germain Crèvecoeur va révéler à son fils Raphaël Crèvecoeur son histoire et surtout celle de sa famille paternelle par des lettres qu’il lui adresse. C’est ainsi que le jeune Raphaël continue de découvrir la vérité sur cette famille paternelle qui lui était totalement inconnue encore quelques mois auparavant.

Germain Crèvecoeur grandit dans une grande maison familiale bourgeoise à Bayeux. Sa mère Edith, aimante et protectrice, avec un amour inconditionnel pour son fils et son père Romain, un être peu commode, rustre, fétichiste et obscur qui refuse de lui accorder un minimum d’attention ou de complicité. Germain Crèvecoeur évolue au sein d’une famille qui passe son temps à s’ignorer, se déchirer, se haïr et se détruire mutuellement.

Germain sait que sa mère Edith, une femme exceptionnelle, volontaire et aimante, sera toujours là pour le protéger et le préserver du monde extérieur et de la mauvaise influence et du rejet de son père Romain. Germain est également confronté au monde extérieur qui lui semble souvent hostile mais qui en fait le conforte dans son choix de solitude. Pourtant Germain essaie de s’adapter autant à ses camarades de classe, ses professeurs, mais sans résultat sérieux. De plus il essaie de restaurer sa place de fils auprès de ce père pour qui il n’existe pas. Leurs seuls moments de proximité sont ceux où Germain s’impose à son père en pénétrant dans son antre interdit à tous. Cet endroit où il collectionne de nombreuses paires de chaussures usées, dérobées ou achetées voire pires et qu’il affectionne plus que tout. Une drôle d’obsession, une sorte de folie croissante qui lui fait perdre le sens de la réalité.

Un étrange personne que ce père qui se dédouane régulièrement des règles d’honnêteté pour assouvir sa passion jusqu’à essayer de manipuler son jeune fils pour arriver à ses fins. Pourtant le jeune Germain traversera son enfance et son adolescence avec beaucoup d’obstination et de maturité sans trop se laisser imprégner par cette atmosphère délétère. Il arrivera même à décider de quitter cette maison qu’il n’affectionne pas pour partir à Paris et mener à terme ses projets.

Un roman exceptionnel, la suite de " Les Crèvecoeur - Edith".  Une histoire toujours écrite avec une très belle maîtrise de la langue française.

Après avoir fait connaissance d’Edith, nous voilà à découvrir Germain, son parcours difficile pour passer de l’enfance à l’âge adulte avec cette passion réelle celle de créer des chaussures pour dames et cette incapacité à aimer l’autre.

Un très beau roman à découvrir vraiment. De la très bonne littérature moderne avec des personnages attachants, une histoire de famille à faire frissonner et un petit garçon Germain qui traverse les évènements familiaux en quête perpétuelle de reconnaissance.

J’ai autant aimé ce deuxième roman qui est la suite de cette saga de la famille Crèvecoeur que le précédent.

[230 pages / La Bourdonnaye / 18 €]


(un grand merci à la Maison d’Edition La Bourdonnaye pour cette très
belle découverte).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression