samedi 12 septembre 2015

Une disparition inquiétante de Dror Mishani (mars 2015)



L'avis d'Ondine 


Avraham Avraham est commandant de police au sein d’un poste de police dans la banlieue de Tel-Aviv. Il vit seul et son principal hobby est de lire ou de regarder des séries policières pour détricoter l’histoire et trouver ce détail qui innocente le suspect.

Alors qu’il est sur la fin de son service, il reçoit une mère qui signale la disparition de son fils Olser âgé de 16 ans. Le jeune homme n’est pas rentré à la maison à la fin de ses cours au lycée. Il a oublié son portable à la maison et a séché les cours. Aucun élément tangible ne permet de faire penser que cette disparition est inquiétante. Avi Avraham essaie tant bien que mal de rassurer la mère et lui demande de patienter un peu. Pour lui il n’y a pas d’affaire car le jeune homme devrait rentrer au domicile sous peu.

La mère du jeune Olser Sharabi retourne chez elle. Son mari qui travaille sur un bateau a été prévenu de la disparition de son fils. Il devrait rentrer dès la prochaine escale. La sœur et le petit frère de Olser ne peuvent dire ce qu’il est advenu de leur frère.

Commence alors une longue attente pour la famille et un commencement d’interrogations quant à cette disparition finalement inquiétante. Avi Avraham est d’autant plus perplexe que l’enquête et les recherches entreprises suite à un appel anonyme ne mènent à rien. Un voisin, professeur a un comportement quelque peu étrange. Il s’intéresse particulièrement à la disparition du jeune Olser. Il lui a même donné des cours particuliers à son domicile durant quelques mois. Il s’impose comme un témoin principal et semble être compromis dans cette affaire.

Qui est réellement Olser, cet adolescent qui a disparu ? Qui est ce voisin un peu trop curieux et quelque malveillant au comportement si particulier ? Comment Avi Avraham va-t-il pouvoir mener à terme cette enquête et savoir enfin ce qui est réellement arrivé au jeune Olser ?

Mais le dénouement de cette affaire est-il la vérité ou tout simplement une illusion ? Avi Avraham ne devra-t-il pas trouver ce détail qui lui est si cher dans ses séries policières pour démasquer le vrai coupable.

Un roman policier très intéressant autant dans sa forme que dans son histoire. Il y a une sorte de lenteur dans ce roman, des personnages manipulateurs qui se fondent dans un environnement sans que l’on puisse savoir quelle est leur réelle implication dans la disparition du jeune homme.

Un policier qui semble passif mais qui en réalité s’interroge et ne lâche pas tant qu’il n’a pas les réponses qui le satisfont. Un polar étonnant, sans scène brutale ou violente mais dont la force même de l’histoire est justement cette sorte d’inertie où aucune réelle solution ne semble transparaître. Une histoire qui finira par faire exploser une vérité inattendue et sombre dans laquelle chacun s’était laissé emprisonner par lâcheté.

J’ai adoré Avi Avraham ce policier commun, désabusé mais méticuleux et foncièrement honnête avec lui-même, qui avec ténacité veut trouver la vérité et non celle que l’on veut lui livrer.

Un polar avec un univers particulier, bouleversant dont la chute totalement inattendue de l’histoire laisse un sentiment de malaire. A lire vraiment car c‘est un très bon roman policier.

[379 pages / Edition policier points / 7,70 €]

(sélectionné pour le prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2015)

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a quelques mois et beaucoup aimé et ça change d'être en Israël - la suite est sortie (enfin une autre enquête) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour l'information - je viens de l'acheter et j'en ai terminé la lecture hier soir. On s'attache vraiment au héros principal...
      A bientôt
      Ondine

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression