mercredi 14 octobre 2015

Dandy de Richard Krawiec (septembre 2015)




L'avis d'Ondine

Jolene est une mère célibataire en grande précarité. Elle élève toute seule son fils Dandy, âgé de deux ans, grâce à des petits boulots et l’aide sociale. Elle fait le maximum pour que Dandy ne manque de rien ce qui est difficile et quasi impossible car elle sait qu‘elle est en grande difficulté. C’est sa façon d’aimer et de s’occuper de cet enfant. Après tout, elle n’a que lui dans sa vie.

Elle a eu une enfance désastreuse. Elle a subit régulièrement les agressions sexuelles de son père jusqu’au jour où elle a décidé de fuir cet univers familial hostile.

Après sa courte expérience de vie en couple avec le père de Dandy qui se résume à la violence conjugale, la tromperie et l’abandon, elle décide de ne plus faire confiance aux hommes. Elle part pour élever seule le petit Dandy.

Elle rencontre Artie dans le bar où elle travaille. Artie est autant en perdition dans sa vie qu’elle-même. C’est un petit délinquant qui n’a pas réellement de domicile, qui se la raconte, se donne un genre et n‘a aucune envergure. En réalité, il est invisible pour les autres et ne vit que de petites combines.

Il fait du gringue à Jolene et lui fait croire qu’elle est tout pour lui jusqu’au moment où il s’installe avec elle. Il peut ainsi quitter son squatt minable. Il n’a pas réellement de projet de vie, encore moins l’envie et les compétences pour subvenir aux besoins de Jolene et du petit Dandy. Pourtant Jolene y croit et se laisse amadouer par Artie qui ne vend que du vent. Très vite il se laisse vivre et Jolene qui assume tant bien que mal leur quotidien se fatigue de cette situation. Il y aura des hauts et des bas et Jolene finit par le mettre à la porte.

Mais c’est trop tard, ces deux âmes solitaires, en désespérance et en perdition sociale se sont attachées affectivement l’une à l’autre. Même le petit Dandy pour qui il a peu d’affection finit par l’appeler « papa ».

Comment cette romance désespérante, cette quête du possible totalement illusoire arrivera-t-elle à fonctionner ? 

« Dandy » a été sélectionné pour le prix du meilleur polar des lecteurs de points. J’en suis étonnée car cet excellent roman n’est pas du tout du genre polar et encore moins thriller.

C’est un roman qui parle de personnes qui sont en survie depuis leur naissance, qui essaient de trouver une place dans la société d’une façon ou d’une autre, histoire d’exister, ne pas mourir seules, abandonnées, désespérées.

Jolene comme Artie veulent tout simplement vivre sans dépendre des autres mais en espérant avoir les mêmes possibilités de chance ou d’opportunité. Ils veulent croire qu’ils peuvent accéder à une autre forme de vie quotidienne, une vie meilleure.

Malheureusement, chacun a de telles carences que l’adaptabilité est difficile et que le seul mode de fonctionnement pour survivre reste les combines et les mauvais plans. Mais même chez les oubliés, les abandonnés et les invisibles il y a un grand besoin d’amour, de reconnaissance et surtout une volonté d’exister.

A lire car « Dandy » est un très bon et beau roman juste, humain, compatissant avec un regard sans concession mais aussi sans jugement de valeur sur les être humains démunis de tout dès leur naissance. Ceux qui sont mal nés.

Un beau roman qui n’est certes ni un polar ni un thriller mais qui nous emmène voir une autre réalité de vie qui devrait nous amener à un peu plus d’empathie pour les personnes en très grande difficulté. Un roman qui m’a touchée car il est juste et tellement pertinent. En fin de compte, vivre n’est pas simple surtout si on n’a jamais réellement appris.

Un très beau roman à découvrir. J’ai adoré le style, le sujet et les personnages démunis et tout, déglingués et pourtant si touchants.

(sélectionné pour le prix du meilleur polar des lecteurs de points 2015).

[240 pages / Editions Points / 6,7 €]

2 commentaires:

  1. J'ai ADORE ce roman ! Je le conseille vivement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de constater que d'autres lecteurs partagent mon avis. En effet un roman à lire et à conseiller
      A bientôt
      Ondine

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression