dimanche 8 novembre 2015

Les enfants de l’eau noire de Joe R. Lansdale (septembre 2015)




L'avis d'Ondine


L’histoire se passe au Texas dans les années 1930. Sue Ellen, âgée de seize ans, grandit au sein d’une famille pauvre et sans avenir. Son père Don est un ivrogne et un paresseux. Sa mère dépressive et alcoolique s’abrutit de médicaments et passe ses journées au lit. Sue Ellen passe son temps auprès de ses amis, Terry, un garçon beau, débrouillard, qui refuse de reconnaître son homosexualité, Jinx, jeune noire qui sait depuis toujours ce que sa couleur de peau rend de différent dans son quotidien, et May Linn, une jeune fille au physique aguichant qui rêve de devenir une star à Hollywood.

Lors d’une sortie de pêche à la Sabine avec Don et son frère Tonton Gene, le corps de Mau Linn est repêché dans la Sabine, une rivière qui serpente jusqu’aux bayous de la Louisiane. Elle a été assassinée et son corps a été lestée avec une vieille machine à coudre et jetée dans la rivière. Sue Ellen et Terry sont très affectés par cette nouvelle et contre la volonté de Don alerte l’agent de police Sy Higgins. Malheureusement personne ne s’intéresse à la jeune victime et l’agent de police Sy Higgins ne mène aucune enquête pour connaître la vérité sur cette mort plus que suspecte.

La jeune May Linn sera enterrée au cimetière de la petite agglomération sans aucun cérémonial. Sue Ellen, Terry et Jinx ne comprennent pas pourquoi personne n’essaie de trouver le responsable de la mort de leur amie. Ils décident d’exaucer son vœu et projettent de déterrer son corps, de l’incinérer et d’emmener ses cendres à Hollywood, une façon pour eux de lui permettre de réaliser son rêve.

Mais les trois jeunes gens ne sont pas au bout de leur peine. Avant de quitter pour chacun d’entre eux un quotidien qui leur est stérile et sans intérêt, une vie sans aucun avenir, ils découvrent que May Linn avait un secret. Son frère cambrioleur de banque avait enterré son magot avant de mourir. Les voilà partit à la recherche de cet argent qui pourrait bien les aider dans leur projet de partir pour Hollywood. 

Arriveront-ils à trouver l’argent caché par le frère de May Linn, pourront-ils mener à terme leur projet insensé pour emmener les cendres de May Linn à Hollywood ?

Comment parviendront-ils à échapper au père de May Linn qui ne pense qu’à récupérer le magot volé par son fils décédé, à Don, à Tonton Gene et à l’agent Sy qui veulent eux aussi leur part du butin ?

Qui est ce Shunk, cet être qui pour certains est une chimère pour faire peur aux enfants et pour d’autres un vrai monstre humain qui aurait été lancé à leur poursuite.

Pourquoi la mère de Sue Ellen décide-t-elle de tout quitter et d’accompagner dans leur périple les trois jeunes gens ?

Les enfants de l’eau noire est un roman étonnant qui plonge le lecteur dans une histoire qui le happe dès les premières pages et l’entraîne dans un périple qui se devait à l’origine être une fuite vers Hollywood mais qui en réalité va se révéler être une vraie traque le long de la Sabine.

Joe R. Lansdale sait faire monter l’adrénaline et l’angoisse chez le lecteur en mode crescendo. Que de rebondissements, d’événements inattendus qui font que ce thriller est prenant et qu’on ne peut plus le lâcher jusqu’à la fin. Une écriture et une narration qui sont rythmées et qui donnent l’impression que l’on visionne un film à suspens. L’effet est garanti, les personnages sont authentiques et le scénario sans aucune lenteur ni temps mort. Un très bon thriller. Mais au-delà de cela, un regard juste et une approche très humaine qui aborde une société américaine qui est très loin du grand rêve américain.

Je remercie les éditions Denoël pour l'envoi de ce livre.

[368 pages / Denoël / 21,90 €]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression