samedi 5 décembre 2015

Le club de lecture #2 : à vous de décider !




Hello, hello !

Le club de lecture revient pour sa session numéro 2. Et cette fois-ci c'est à vous de voter pour le livre de votre choix !  Rien de plus simple, laissez moi un commentaire pour indiquer le titre que vous désirez lire.

La précédente session a pris du retard, et je vous adresse toutes mes excuses : les attentats et le fait que je lise peu de policier ont contribué à ne pas finir le livre dans les temps. Aussi, cette fois-ci, on voit moins grand et on ajuste.

Voici ma sélection, en espérant qu'un maximum d'entre vous participent !

Fin des votes le dimanche 13 décembre !


 Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des enfants de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à ses questions. Celle-ci occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il vit seul avec elle dans la même pièce, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais la mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec lui. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle ne peut pas continuer à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

Ce ne sont pas les camorristes qui choisissent les affaires, mais les affaires qui choisissent les camorristes. La logique de l'entreprenariat criminel et la vision des parrains sont empreintes d'un ultralibéralisme radical. Les règles sont dictées et imposées par les affaires, par l'obligation de faire du profit et de vaincre la concurrence. Le reste ne compte pas. Le reste n'existe pas. Le pouvoir absolu de vie ou de mort, lancer un produit, conquérir des parts de marché, investir dans des secteurs de pointe : tout a un prix, finir en prison ou mourir. Détenir le pouvoir, dix ans, un an, une heure, peu importe la durée : mais vivre, commander pour de bon, voilà ce qui compte. Vaincre dans l'arène du marché et pouvoir fixer le soleil. Gomorra explore Naples et la Campanie dominées par la criminalité organisée, sur fond de guerres entre clans rivaux et de trafics en tout genre : contrefaçon, armes, drogue et déchets toxiques. C'est ainsi que le Système, comme le désignent ses affiliés, accroît ses profits, conforte sa toute-puissance et se pose en avant-garde criminelle de l'économie mondialisée. Mais c'est aussi l'histoire intime de Roberto Saviano, qui est né sur ces terres et a choisi l'écriture pour mener son combat contre la camorra.


«Il était midi au coeur du désert de Mojave. Assis sur une valise de paille, Perry jouait de l'harmonica. Dick était debout au bord d'une grande route noire, la Route 66, les yeux fixés sur le vide immaculé comme si l'intensité de son regard pouvait forcer des automobilistes à se montrer. Il en passait très peu, et nul d'entre eux ne s'arrêtait pour les auto-stoppeurs... Ils attendaient un voyageur solitaire dans une voiture convenable et avec de l'argent dans son porte-billets : un étranger à voler, étrangler et abandonner dans le désert.»

4 commentaires:

  1. Les trois ont des résumes qui me parlent ...Je vote pour Truman Capote car c'est un auteur classique que je souhaite découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vote enregistré ! Merci d'avoir participé !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas sur FB, et je découvre seulement ton blog, mais si je peux participer quand même, ce serait avec plaisir ! Et dans ce cas, je voterais pour le Capote également (facilité quand tu nous tiens, je l'ai dans ma PàL)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, tu auras toutes les informations sur le blog pour participer au club de lecture et tu peux également échanger avec moi par mail (je suis un peu lente à répondre, mais je réponds) si tu veux échanger sur le livre choisi. Vote enregistré !

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression