mercredi 23 décembre 2015

Maxence de Fabrice Soulay (juillet 2015)




L'avis d'Ondine


Maxence se rapproche de la cinquantaine. Il vit seul et s’occupe depuis des années des fauves du parc zoologique. Il n’a pas de copine et, hormis Raphaella, la concierge italienne de son immeuble, il n’a pas d’ami. Sa vie est très programmée et se partage entre son travail et son appartement. Il aime travailler avec les fauves et partager sa passion avec les visiteurs du parc. Il se confie souvent à Raphaella sa concierge italienne qu’il considère plus qu’une simple et précieuse confidente mais comme une amie.

Maxence aime sa vie qui peut sembler monotone pour certains mais dont le déroulement linéaire le rassure. Malheureusement celle-ci va être bousculer par l’arrivée sur son lieu de travail de trois experts en fauves qui viennent étudier la reproduction des fauves au sein du parc zoologique. Maxence est chargé de s’occuper d’eux et partager ses expériences professionnelles avec eux. Cette venue le déstabilise car Maxence est un solitaire. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de John, Brian et Margaret. Il fait de son mieux pour répondre aux attentes des uns et des autres.

Mais il ne sait pas encore à quel point sa vie va basculer et prendre une tournure totalement inattendue. Pour connaître la suite de cette histoire il vous faudra lire ce délicieux roman.

Maxence est une histoire simple mais nullement simpliste. Un roman qui nous parle d’amour, d’une rencontre inattendue qui vous accroche à des rêves qui semblaient impossibles.

Une belle histoire, écrite avec aisance, sans fioriture, mais qui touche le lecteur. Un personnage principal hors temps, rêveur, étourdi, qui mène une vie très prévisible mais tellement rassurante pour lui et qui se trouve parachuter par une simple rencontre dans une histoire d’amour qu’il n’espérait plus pour lui. 

Un roman simple avec une histoire d’amour guimauve qui par nos temps présents fait beaucoup de bien au lecteur. Un peu de légèreté, un zeste d’humour, un brin de rêve, d’optimisme, et tous ces moments de liesse du cœur, de crainte et d’angoisse et bien d’autres sensations qui font que cela rappelle au lecteur quelques souvenirs avec beaucoup de nostalgie.

Un roman rempli d’espoir, de bons sentiments, de l’humour et surtout une grande attention humaine pour les personnages. A lire absolument car cela fait beaucoup de bien actuellement à nos cœurs de lire des histoires guimauves qui nous font rêver, nous font évader vers des sentiments meilleurs et des horizons d’autres possibles pour rendre notre monde plus beau. Le romancier n’est-il pas celui qui doit nous raconter juste des histoires pour nous permettre de rêver, de s‘amuser ou de passer un bon moment de lecture ?

Ce roman m’a agréablement surprise, facile à lire, une histoire simple certes, mais un vrai bon moment de lecture.


[266 pages / Baudelaire / 20 €]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression