dimanche 6 mars 2016

Apnée noire de Claire Favan



Autre titre de l'auteure chroniqué sur le blog


L'avis d'Ondine


Vince Sandino est flic, un très bon flic. Mais un soir, sa vie bascule. Alors qu’il se rendait à un repas familial organisé par ses beaux-parents, il s’arrête dans un petit commerce de quartier pour acheter la bouteille de vin à offrir. Il s’y rend avec sa femme et sa petite fille. Malheureusement cet achat de dernière minute va finir en tragédie. Vince se trouve confronté à un cambriolage en direct et sa femme ainsi que sa petite fille sont tuées. Lui-même, gravement blessé, passera de longs mois en réanimation.

Vince survivra mais n’a plus le goût à la vie. Il s’alcoolise du matin au soir histoire de noyer son chagrin et son sentiment de culpabilité. Il se perd tous les jours un peu plus et ceci jusqu’à ce jour où tout seul au poste de police on l’appelle sur un lieu de crime. Une jeune femme a été retrouvée noyée au fond de sa baignoire. Une cordelette bleue lui attache les poignets aux chevilles dans son dos et un
pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles est retrouvé auprès de la victime.

Son chef lui confie cette affaire mais il devra travailler en tandem avec Megan Halliwell du FBI.Ce crime est identique aux meurtres perpétrés par un tueur en série, Vernon Chester qui a été exécuté suite à sa condamnation à mort. Qui a repris le mode opératoire de Vernon Chester pour perpétrer de nouveaux crimes identiques pour chacune des victimes ? Megan Halliwell est très perturbée par ses nouveaux crimes. Pour elle, l’assassin est mort. Comment se peut-il qu’une nouvelle série de crimes identiques les uns aux autres puissent à nouveau être commis ? Vernon Chester était-il innocent ou avait-il un complice qui l‘imite ? Il faudra lire cet excellent thriller pour le savoir.

Une histoire où les personnages sont assez sombres. On s’attache à Vince, ce flic poivrot qui grâce à cette enquête semble retrouver son instinct et ses réflexes de bon flic pour essayer d’élucider cette affaire. Sa collègue Megan Halliwell s’impose de toute sa supériorité mais finit par le séduire avec sa personnalité complexe. Mais le cours de l’enquête va se compliquer car manipulation, mensonges et perversité vont entraîner Vince dans une situation qui semble lui échapper et qui le met en danger. Arrivera-t-il à surmonter ces difficultés et élucider tous ces crimes ? Rien n’est moins sûr !

Avec Apnée noire, l’auteure Claire Favan nous entraîne dans un thriller haletant qui accroche le lecteur dès les premières pages. On monte en pression dès le début de l’histoire et les nombreux rebondissements font que jusqu’à la fin de l’histoire, le lecteur est sous tension et ne sait pas réellement où est la vérité.

Un très bon roman que j’ai lu d’une traite car je ne suis pas arrivée à le lâcher. Des personnages authentiques, perturbés, attachants pour certains, un peu plus inquiétants pour d’autres, une intrigue digne de ce nom, une histoire ficelée avec talent et du suspens du début à la fin. Pour ceux qui aiment le genre qui tient en haleine et fait frissonner, à lire absolument.

Cela fait le deuxième livre de cette auteure que je lis et il faut reconnaître que je suis séduite par son style. Claire Favan sait accrocher le lecteur avec art mais en plus elle sait se diversifier dans les sujets abordés tout en ayant une approche humaine très intéressante de ses personnages.
J’ai adoré.

Présentation de l'éditeur

Tout est là, comme avant. Une jeune femme, noyée dans la baignoire. La cordelette bleue qui lui attache, dans le dos, les poignets aux chevilles. Jusqu'au pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles – un détail jamais révélé à la presse... LAsignature du serial killer Vernon Chester. Sauf que... Voilà plus d'un an que Chester a poussé son dernier souffle dans le couloir de la mort. Alors ? Un imitateur ? Une erreur judiciaire ? Pour Megan Halliwell, du FBI, et Vince Sandino, flic au passé trouble, la plongée en eaux profondes devient aussi perverse qu'irrespirable... " Méfiez-vous des apparences chez Claire Favan... " Le Point

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression