mercredi 23 mars 2016

Bruxelles le 22 mars 2016 : encore un jour qui s’inscrit dans la mémoire des gens en lettres de sang



Bruxelles et ce jour funeste. Que dire devant autant de violence, d’agressivité gratuite qui blessent et tuent des victimes qui sont innocentes.

Il n’y a pas de mots pour dire…

Il n’y a pas de justifications ni même de sens à tant d’horreurs.

Mais juste un moment de tristesse infinie qui rappellent d’autres événements d’un passé proche, trop proche…

En ces moments de tragédie et de douleur, je suis très peinée et mon cœur pleure les victimes de ces actes abjects.

Mais rien nous empêchera de vivre comme nous l’entendons avec le respect de l’autre et cette liberté qui nous est si précieuse.

Nous sommes toujours debout.

Ondine

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression