lundi 21 mars 2016

Le piano oriental de Zeina Abirached




L'avis de Gaby

Le piano oriental est un roman graphique réalisé par Zeina Abirached. Inspirée librement par la vie de son grand-père pianiste Abdallah Chahine, elle raconte l'histoire d'Abdallah Kamanja, un autre pianiste créateur d'un piano oriental.

Abdallah Kamanja est un homme simple et amoureux de la musique. Il survole les problèmes, comme si ceux-ci ne pouvait l'entaché. Souriant, dans les nuages, il sauve les pianos du voisinage lorsque ceux-ci cassent les oreilles de leurs propriétaires faute d'être bien accordés. Son rêve tourne autour d'un seul but : créer un piano avec des quarts de ton. 

Tout en rondeur, foisonnant de détails répétés à l'infini, les dessins retracent dans les grandes lignes la vie riche de ce bonhomme plus artiste que commerçant, et de sa petite-fille dont l'histoire chante les louanges de sa double culture orientale et française et sa difficulté d'apprendre à les marier.

Plonger dans cette histoire est comme écouter une douce musique faîte d'épices et de couleurs. Le récit a un côté enchanteur sans être idéaliste. Tout n'est pas rose, mais l'ensemble possède simultanément du caractère et de la douceur. Zeina Abirached se sert des mots et des dessins pour donner du rythme, des sons. Le cuir des nouvelles chaussures qui travaille, le son du piano, des détails qui colorent la lecture avec ravissement. Il y a dans cet ouvrage une véritable musicalité.

Ce roman graphique a ravivé mon désir de voyage, d'aller à la rencontre de l'Orient, de plonger dans sa culture. Plus que la lecture, on a l'impression d'avoir un conteur en face de nous

Je vous conseille vivement de plonger dedans. On ressort de cette oeuvre comme d'un rêve. Le nez à l'affût des odeurs, les oreilles attentives aux bruits de l'extérieur, et l'esprit plein de désirs de rencontres. En trois mots : j'ai adoré. C'est magnifique !

 -Lu dans le cadre de La BD fait son festival, opération de Price minister

Note (sur 5) :☼ ☼ ☼ ☼ ☼ (20/20)

Un roman graphique riche en détails, tendre en contenu, varié en saveurs

Vous aimerez pour : le jeu dessins qui donnent une certaine rythmique visuelle, l'histoire, la narration, la découverte de deux artistes liés par l'histoire et le sang


Présentation de l'éditeur

Un récit inspiré de la vie de son ancêtre, inventeur d'un nouvel instrument de musique dans le Beyrouth des années 1960. Folle tentative pour rapprocher les traditions musicales d'Orient de d'Occident, ce piano au destin méconnu n'aura vu le jour qu'en un seul exemplaire, juste avant que la guerre civile ne s'abatte sur le Liban.

Une métaphore amusante - et touchante - de la rencontre de deux cultures, de deux mondes, qui cohabitent chez Zeina et dans son oeuvre.

4 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cette chronique pleine de poésie, c'est une invitation à la rêverie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'espère que tu y plongeras avec autant de bonheur !

      Supprimer
  2. Ah Gaby
    chez vous c'est fête très souvent :-) je note ... merci ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire cher anonyme. Je suis heureuse que le contenu du blog vous plaise !

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression