lundi 21 mars 2016

Nuit de noces à Ikonos de Sophie Kinsella



De la même auteure et chroniqués sur le blog

   

"Les ruptures, nous savons toutes ici ce que c’est. Mais moi, je vais vous dire comment réagir. Ce n’est ni en pleurant, ni en vous bourrant de chocolats, ni en manigançant une terrible vengeance. Non ! Vous devez avancer, passer à autre chose. Chaque fois que je me suis trouvée dans cette situation, savez-vous ce que j’ai fait ? J’ai donné à ma vie une nouvelle direction. Je me suis intéressée à un nouveau projet. J’ai changé de look. J’ai déménagé. Qui est responsable de ma vie ? C’est moi, merci."

L'avis de Gaby

Peut-on construire une vie sur des souvenirs de jeunesse ? Dans Nuit de noces à Ikonos, Sophie Kinsella questionne la solidité des vestiges des amours d'été. Laisser au placard ces émotions surannées ou vivre le coup de folie en se lançant dans une grande aventure, Lottie n'a pas longuement hésité entre les deux. Sa personnalité a joué dans la balance. Habituée au débâcles amoureuses, elle en a assez de vivre à moitié sa passion sentimentale. Alors quand Richard fuit la demande en mariage, la jeune femme s'effondre. 

Il en faut bien plus pour mettre une Lottie à terre, comme l'a toujours constatée sa grande Fliss sa grande soeur qui joue aussi sa mère de substitution. La trentenaire au coeur blessé est une battante. Ce sont toujours dans les pires moments qu'elle concentre ses meilleures ressources pour éviter de rester au sol. Et c'est le retour de Ben qui va l'aider à surmonter sa déception. Ben, le beau mec bronzé à la bonne odeur de sable chaud. Ben, son amour de vacances.

Fliss, confidente de Lottie, ne verra pas cette relation précipitée d'un bon oeil. Elle-même en proie aux douleurs d'un divorce douloureux et mère d'un garçon à l'esprit débridé, elle refuse que sa soeur fasse des folies. Alors quand Lottie lui annonce son mariage précipité avec Ben, elle décide de tout faire pour saccager leur liaison. Pour le meilleur et pour le pire !

Sophie Kinsella a un talent pour parler à chaque génération. Dans ce cas présent, ce seront surement les plus de 25 ans qui seront sensibles à cette humour et à la vie rocambolesque de Lottie. Je me suis énormément retrouvée dans ce personnage, par la rupture abrupte mais aussi dans le côté fantasque où chaque minute amène une nouvelle idée, un nouveau projet. Concrètement, l'oeuvre m'a parlée. Plus largement, Sophie Kinsella montre qu'elle peut accorder ses gammes autant avec les ados qu'avec les plus vieux.

Un petit bémol à noter. Propre à ces lectures guimauve, la prévisibilité des faits est évidente. Les couples qui se forment surprennent rarement le lecteur puisque le nombre de personnages est restreint. Donc quand un "beau mec" entre en scène et que des quiproquos en naissent, on est quasiment sûr de la finalité de l'intrigue. Mais le burlesque des situations nous fait pardonner ces petites faiblesses.

Nuit de noces à Ikonos est une oeuvre qui m'a fait rire à de nombreuses reprises. Bien que ce soit attendu et assez guimauve, de bons moments sont assurés. Ce n'est pas du récit bas de gamme rose bonbon, mais une oeuvre dont l'objectif est tout simplement de divertir. Le but est donc atteint.

Note (sur 5) :☼ ☼ ☼ 

Un livre détente qui s'adresse plutôt aux lectrices de plus de 25 ans

Vous aimerez pour : les situations cocasses, la personnalité de Lottie et de son neveu, les souvenirs que les scènes éveilleront en vous

Autre avis de blogueuse :

"Il y a une minute je pensais être fiancée. Je courais le marathon. Je franchissais la ligne d'arrivée, bras levés en signe de triomphe… Et me voilà de retour sur la ligne de départ, en train de lacer mes chaussures en me demandant même s'il y a toujours une course."

Présentation de l'éditeur

Après une rupture difficile, certaines détruisent le mobilier, redécorent leur appartement, ou changent de coiffure... D'autres sautent sur sur le premier flirt de vacances recroisé par hasard, pour convoler en justes noces quelque part sur une île paradisiaque en Grèce... C'est la voie qu'a choisie Lottie, au grand dam de sa sœur Fliss. 
Une chose est sûre : ce n'est pas dans les vieux pots qu'on fait les meilleures moussakas. Fliss est bien décidée à renvoyer cette union absurde aux calendes grecques, et elle a plus d'un tour machiavélique dans son sac !

5 commentaires:

  1. Il faudrait que je le sorte de ma pal celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle lecture en perspective, n'hésite pas !

      Supprimer
  2. Ce n'est pas trop mon type de lecture, malgré l'humour, j'ai souvent tendance à m'ennuyer, car comme tu le dis, c'est souvent très prévisible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait d'accord. Et lorsqu'on a lu plusieurs Kinsella, c'est encore plus attendu.

      Supprimer
  3. Une lecture comme je les aime :P C'est prévisible, mais agréable à lire. Cela fait du bien de temps en temps. Il faut vraiment que je le lise ce Kinsella !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression