mardi 5 avril 2016

Les ingénieurs du bout du monde, le siècle des grandes aventures (tome 1) de Jan Guillou



L'avis de Gaby

Disparu en mer, un pêcheur norvégien laisse sur le rivage une veuve et ses trois fils. Lauritz, Oscar et Sverre sont embauchés comme apprentis dans une corderie pour aider financièrement leur famille. Surpris en train de construire un bateau dans un hangar, ils seront finalement envoyés en Allemagne pour y devenir ingénieurs, avec la promesse de réinvestir leur talent en Norvège par la suite. En 1901, les trois jeunes hommes sortent diplômés de l'université de Dresde...

Découvrir les dessous des constructions d'envergure comme de grandes lignes ferroviaires ou des ponts est l'une des promesses tenues de ce roman qui intègre les parcours de Lauritz, Oscar et Sverre en Afrique, en Allemagne et en Norvège. Jan Guillou nous fait découvrir les trois destinées de ces hommes qui ont fait des choix et vont devoir les assumer. Des personnalités différentes dont les chemins se sépareront en dépit d'une promesse donnée sur leur honneur.
Les ingénieurs du bout du monde est un récit dépaysant et réaliste. L'histoire fourmille de détails sur la vie de ces ingénieurs de la Belle époque. Féminisme, réseaux de communications, colonialisme, droits sociaux, conflits armés, choc des cultures sont les thèmes qui agrémentent le récit.

Rédigé dans un style classique et assez formel, c'est un bel aperçu du début du XXe siècle et un autre regard sur la Première Guerre mondiale et sur l'histoire de l'Afrique. Jan Guillou utilise l'alternance des points de vue pour confronter les vies de Oscar et Lauritz, Sverre ayant décidé de se faire discret dans cette première partie.

Difficile de rester insensible à l'amour fraternel ainsi qu'aux débats intérieurs d'Oscar et Lauritz qui répondent aux codes de leur société ainsi qu'à leur sens moral. Et la longueur du récit ancre notre attachement pour chacun des protagonistes, au point de rendre les dernières pages du roman émouvantes.

Ce roman historique réjouira les amoureux des sciences et techniques et les amateurs de récits de vie. De plus, la densité du roman garantira de longues heures de plaisir. Impossible d'avaler ces 600 pages en quelques heures : les détails donnent du grain à moudre pendant toute la lecture.

Note (sur 5) : ☼ ☼  

Un roman d'aventure et historique qui ravira les amateurs de sciences et techniques.

Vous aimerez pour : le contexte historique, le contenu très riche, l'histoire des trois frères

Présentation de l'éditeur

Lorsque leur père et leur oncle se font engloutir par la mer du Nord, les trois jeunes frères Lauritz, Oscar et Sverre sont contraints de quitter l'île de leur enfance, pour rejoindre la ville de Bergen et devenir apprentis dans une corderie. Par un heureux concours de circonstances, ils sont repérés par le fils du propriétaire pour leur habileté artisanale hors du commun. Leurs études en génie civil seront alors prises en charge. C'est ainsi qu'en 1901, les trois fils de pêcheur sortent de l'université de Dresde avec chacun un diplôme d'ingénieur en poche. Le XXe siècle vient tout juste de commencer, charriant son lot d'avancées technologiques prometteuses, et les jeunes diplômés sont promis aux plus audacieux projets de construction ferroviaire. Mais leurs chemins se séparent. Sverre part à Londres, Oscar en Afrique, seul Lauritz rentre au pays natal. Aventure, danger et conflits les attendent : Oscar affronte la chaleur accablante de la savane en Afrique de l'Est allemande et Lauritz le blizzard arctique du haut plateau du Hardangervidda. À travers ce roman tumultueux qui unit le sérieux de l'enquête historique et la vivacité du grand récit d'aventures, Jan Guillou livre le premier volet de son projet littéraire le plus ambitieux à ce jour, "Le siècle des grandes aventures", une captivante saga consacrée aux bouleversements qui ont ébranlé l'Europe du XXe siècle.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression