dimanche 1 mai 2016

Austerlitz 10.5 d'Anne-Laure Beatrix et de François-Xavier Dillard

Un thriller étonnant qui surprend et qui plonge dans l'effroi.




L'avis d'Ondine


Paris a été immergé par les eaux de la Seine suite à une crue hors de commun. La capitale est méconnaissable. De nombreuses personnes ont disparu, d'autres vivent dans des conditions de survie extrêmes. La ville est livrée à des individus peu recommandables, pour certains délinquants pour d'autres les loups, un groupuscule para-militaire qui assassine les gens pour rétablir un ordre qui leur est propre.

Le commissaire de police François Mallarmé a perdu sa femme et son fils durant ses évènements tragiques. Il a sombré dans la douleur et l'alcool et rien ne l'accroche à la vie.

Pourtant il va falloir qu'il enquête sur une nouvelle affaire que lui confie Messiaen, son patron. Des célébrités sont retrouvées assassinées dans leur suite d'hôtel hors de prix. Aucun indice, aucun élément ne permet de résoudre ces crimes. La dernière victime, un joueur de golf réputé était avec son fils âgé de 10 ans. Ce dernier a été enlevé par le tueur.

Il est demandé au commissaire de police François Mallarmé de résoudre cette affaire au plus vite et surtout de retrouver l'enfant vivant.Le commissaire Mallarmé a comme seul indice le fait que chacune des victimes se soit rendue la veille de sa mort au Musée du Louvre pour une visite privée.

Il se rend au Musée du Louvre, y rencontre le responsable mais hormis le fait de se retrouver dans des salles pour la plupart dévastées et en cours de restauration, il n'arrive pas à établir le lien entre les victimes et la cause de leur mort violente.

Ce n'est qu'après avoir rencontré la belle Chloé Tiriac, une journaliste réputée, arrêtée et détenue dans ses geoles, qu'il commence à se poser des questions quant au Louvre. Les rumeurs disent que des parties fines et malsaines y seraient organisées en secret.

Le commissaire Mallarmé va mener son enquête dans un contexte nébuleux et dangereux où les enjeux des politiciens manipulateurs sont aussi criminels que ceux de l'assassin recherché.

Le commissaire François Mallarmé arrivera-t-il à mener à terme cette enquête et sauvé l'enfant qui a été enlevé ? Comment dans ce Paris totalement dévasté et dans un contexte politique sans moralité ni état d'âme pourra-t-il découvrir la vérité ? Il lui faudra découvrir l'horreur, vivre des moments intenses, dangereux et violents pour découvrir la vérité.

Avec Austerlitz 10.3 les auteurs entraînent le lecteur dans un monde de désolation totale.

Paris, une capitale en ruine non seulement détruite par une crue dévastatrice mais aussi par les enjeux politiques et financiers qui amènent les uns et les autres des protagonistes à survivre à force de manipulations, de chantages, de soif de pouvoir quitte y laisser son âme et ses convictions.

Un thriller étonnant qui surprend et qui plonge dans l'effroi. Une idée originale, un descriptif de la crue si réel que l'on croit y être, un monde en chaos où tout semble permis et où la civilisation semble se perdre. A lire et surtout à découvrir. Une histoire qui ne se raconte pas, qui se lit tout simplement. Le lecteur plonge sans retenue dans un tourbillon qui le mène dans un monde rempli de noirceur.

Un très bon livre qui surprend et qui laisse sans voix. Des personnages convaincants, une histoire implacable. Le plus pour ceux qui aiment la peinture : les chapitres sont intitulés par des tableaux de peintres connus et très certainement exposés au Louvre.

- partenariat

2 commentaires:

  1. Original, un polar post-apocalytpique ! :) Et d'autant mieux si les deux pans du livre sont également réussis. J'ai peu de temps pour lire en ce moment, prise en plein déménagement(+ heures de boulot qui me laissent peu de temps le soir), mais je vais essayer de retenir ce titre pour plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman très original que tu pourras découvrir dèsque tu auras retrouvé du temps pour lire car il est très bon et surtout très intéressant.
      Ondine

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression