samedi 18 juin 2016

Tout va très bien Madame la Comtesse de Francesco Muzzopappa




L'avis d'Ondine

La Comtesse Maria-Vittoria dal Pozzo della Cisterna est désespérée. Elle est âgée, son mari est décédé depuis des années et son unique fils Emmanuele passe son temps à dilapider la fortune familiale avec des starlettes de seconde zone. La Comtesse Maria-Vittoria dal Pozzo della Cisterna essaie tant bien que mal de préserver les quelques biens qui leur restent afin de ne pas tomber totalement dans la pauvreté. Leur situation financière est critique.

Mais voilà qu'elle apprend par journal interposé que son imbécile de fils a offert à sa dulcinée écervelée un diamant unique et inestimable qui appartient à la famille depuis des décennies.

La Comtesse vient de recevoir le coup de grâce. Elle est convoquée par Anna, l'employée de banque qui gère son portefeuille. Celle-ci lui recommande fortement de récupérer le diamant auprès de la nouvelle coqueluche de son fils sinon elle risque de perdre le reste de ses biens.

Mais l'entretien ne pourra pas être mené à terme car un hold-up a lieu dans la banque. La Comtesse est prise en otage par le cambrioleur qui l'entraîne dans sa fuite. Après ses émotions fortes, la Comtesse comprend qu'il faut qu'elle profite de la situation pour transformer cette histoire en enlèvement.

Elle espère ainsi récupérer le diamant en le réclamant comme rançon. Arrivera-t-elle à mener à terme son plan diabolique et pourra-t-elle récupérer le bijou de famille ? Comment cette vieille aristocrate si lucide et si percutante pourra-t-elle mener à bien sa machination ?

Pour le savoir il faudra lire cette excellentissime roman qui nous raconte une histoire originale, burlesque, à mourir de rire du début à la fin.

L'auteur Francesco Muzzopappa nous raconte une comédie fine, hilarante, sans longueur avec une maitrise efficace du scénario. On rit du début à la fin grâce à la Comtesse, à son analyse et son regard acéré sur la situation. On passe du milieu aristocratique dans un milieu du commun des mortels, celui du cambrioleur puis d'un petit dealer. Un choc des classes sociales mais où en fin de compte, chacun y trouve son compte dans la réalisation d'un projet commun.

Enfin un roman qui est un remède efficace contre la sinistrose. Ce roman pourrait même faire un très bon film style comédie ou une très bonne pièce de théâtre de boulevard. Tous les ingrédients y figurent. Une très bonne comédie, des personnages truculents, des situations burlesques et le tout qui en fait un roman à mourir de rire. Un grand coup de cœur pour ce petit bijou à l'humour si fin.

-Partenariat

Présentation de l'éditeur

La comtesse Maria Vittoria dal Pozzo della Cisterna est effondrée : elle a dû se séparer de la quasi-totalité de ses domestiques et la voilà réduite à faire ses propres courses au supermarché. Tout ça à cause d'un fils, beau comme un dieu et bête comme une huître, qui a jugé malin d'offrir le dernier joyau familial à une starlette décérébrée. Pour sortir de ce pétrin, il va falloir faire preuve d'imagination...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression