mercredi 13 juillet 2016

Les moutons ont-ils des canines ? Par Serge Dussex et Sandra Heyn




L'avis d'Ondine

Claire et René travaillent pour une grande entreprise qui a des filiales de par le monde. Tout semble leur réussir. Chacun a une très bonne évolution professionnelle et semble également être heureux sur un plan personnel. Certes leur vie professionnelle prend le pas sur leur vie personnelle mais ce rythme de travail effréné ne semble pas les perturber plus que cela.

Mais voilà que des responsables mettent en cause le travail de Claire et l'impact que peut avoir son influence, ses orientations et choix professionnels sur les collègues, sur son résultat et sur René. Commence alors un réel travail de déstabilisation, de rumeurs, de pressions dont Claire va être la victime. On la considère comme une mauvaise gestionnaire, une collègue de travail néfaste pour les autres, aux résultats professionnels laissant à désirer. Les manipulateurs responsables de cette vindicte vont jusqu'à s'introduire dans sa sphère privée et arrive à persuader René de la réalité de leurs dires.

Claire arrivera-t-elle à faire face et à surmonter ces moments de déshumanisation, de pression, de domination, de lynchage auquelle elle est soumise sans aucune possibilité de se justifier ? Elle est déstabilisée, deshumanisée, réduite à néant et glisse petit à petit vers la dépression. Elle n'a plus de travail, aucune reconnaissance, plus de vie personnelle ni de couple et se trouve réduite sous la pression violente et incessante de René, cet être méconnaissable et manipulé, à devoir vendre leur maison.

Les moutons ont-ils des canines de Serge Dussex et de Sandra Heyn est un roman qui perturbe le lecteur. Dès les premières pages, on a l'impression d'avoir plongé dans une secte où certains posent des règles absurdes à d'autres qui ne sont que soumissions et abêtissements. Les auteurs y abordent avec l'histoire de René et de Claire le pouvoir sur l'autre, la domination, la manipulation, la destruction mentale de l'autre, le harcèlement insidueux, toutes ces choses qui font qu'un des leurs devient, à un moment donné, le mauvais sujet qu'il faut faire disparaître.

On sait que le roman aborde le milieu du travail mais en réalité la description du fonctionnement des différents acteurs au sein de cette structure professionnelle nous font oublier cet élément essentiel car trop vite le parallèle avec le fonctionnement d'une secte prend forme et s'impose.

Un roman humainement effrayant qui se raconte par l'intermédiaire du vécu des événements de deux personnages : Claire et René. Un livre qui est déstabilisant du début à la fin, qui laisse au lecteur un sentiment d'angoisse particulièrement pressant mais que l'on n'arrive pas à abandonner jusqu'à la fin. Très étonnant et écrit avec beaucoup de réalisme. Même si l'histoire se passe dans un milieu de travail qui ne semble pas correspondre à un milieu commun, on peut y retrouver certains fonctionnements décrits dans beaucoup d'endroits professionnels. A lire pour ceux qui souhaitent plonger dans un monde obscur.

Partenariat

Présentation de l'éditeur

- Ce que tu dis n'est pas vrai. Je ne suis pas celle que tu viens de décrire, tente faiblement Claire. - Tu vois, chaque fois que tu parles, c'est pour manipuler. La preuve juste maintenant, à l'instant. Pour te défendre, tu embobines les autres. Etrange tout de même que toi seule l'ignores, tu ne trouves pas ? Qu'as-tu à dire à cela ? Un autre mythe ? Fais attention à ce que tu dis, tu ne mesures pas tes mots et chaque parole supplémentaire t'enfonce davantage. - Je ne suis pas d'accord. - Tu es toxique, Claire. Tu es inconsciente et toxique. Tu abîmes les gens sans même t'en rendre compte, tu as empoisonné Carla et tu le nies. Tais-toi. - Je ne suis pas d'accord, tente encore de dire Claire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression