mercredi 19 octobre 2016

Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

L'avis de Gaby

Je me devais de découvrir Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Quelques années auparavant, j'avais vu le film Sexe intentions, inspiré du livre, et j'avais assez bien aimé. Comme l'ouvrage est l'oeuvre préféré de nombreux lecteurs, je me suis lancée dans l'aventure. Cela faisait d'ailleurs un certain temps que je n'avais pas plongé dans un classique.
Si vous êtes un lecteur averti, le roman est sous forme épistolaire, avec comme principaux protagonistes la marquise de Merteuil et Valmont.

> La marquise de Merteuil apprend que le comte de Gercourt, projette d'épouser la jeune Cécile Volanges. Victime d'un adultère de sa part, elle entend se venger de l'outrage en pervertissant Cécile. Elle fait appel à son ancien amant Valmont, à qui elle confie la mission de dévergonder la jeune fille avant son mariage.

Le livre est écrit d'une main de maître et il est difficile de s'ennuyer, à première vue. Les lettres s'enchaînent, et approfondissent l'intrigue. On fait la connaissance de Danceny, dont tombe amoureuse Cécile, de la présidente de Tourvel, mariée ingénue, de Madame de Rosemonde, tante de Valmont et connaissant peu la vie de son neveu et enfin de la mère de Cécile, Madame de Volanges.
L'auteur retranscrit avec finesse et précision le caractère humain, à tel point que cela apparaît réaliste. Un réel qui m'a fait, curieusement, détesté la lecture tout en appréciant l'intrigue.

"Je dirai bien comme Socrate : J' aime que mes amis viennent à moi quand ils sont malheureux mais en sa qualité de Philosophe, il se passait bien d' eux quand ils ne venaient pas."
Le comportement des deux amis-amants, la marquise de Merteuil et Valmont, est sournois et abject. Leur manipulation, leur mesquinerie, et leur prétention à la supériorité sont travaillées et si bien développées qu'il est difficile de ne pas les détester. Lire autant de souffrance chez des personnages, par le fait de deux odieuses personnalités, ne m'a pas vraiment laissé un bon souvenir.

Le récit intense, travaillé et les joutes belles et détaillées laissent difficilement le lecteur de marbre. La forme épistolaire nous implique dans le roman, on se sentirait presque aussi sale qu'eux, témoin de ces échanges personnels et qui ne s'embarrassent pas de pudeur. La vicieuse marquise de Merteuil domine,  manipule et brille. Totalement égoïste et n'hésitant pas à mener à leur perte des individus dont elle se soucie peu. Valmont a tout autant de "panache" dans cet univers même si on sent une certaine admiration de sa part pour sa correspondante.

Même si le livre est dans sa forme et dans son fond d'une certaine intelligence et montre une grande implication et habileté de l'auteur, le récit m'aura laissé un écoeurement et un certain dégoût. Je ne renouvellerai pas l'expérience, le côté obscur de la force froide et de ce type de manigances satisfont peu mon intérêt. Par contre, je suis curieuse de comprendre la raison d'autant de louanges face à ce récit. Est-ce pour l'habileté de l'auteur à écrire une histoire dont l'intrigue est rondement menée ou tout simplement le récit? Pour ma part, je n'en ai tiré aucun plaisir.


Présentation de l'éditeur



Au petit jeu du libertinage, l'adorable Valmont et la délicieuse Madame de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c'est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules. Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte. Les conquêtes se succèdent de part et d'autre, jusqu'à ce que Valmont rencontre la vertu incarnée : la présidente de Tourvel. Elle est belle, douce, mariée et chaste : en un mot, intouchable. Voilà une proie de choix pour Valmont : saura-t-il relever ce défi sans tomber dans les pièges de l'amour ? De lettre en lettre, les héros dévoilent leurs aventures, échangent leurs impressions et nous entraînent dans un tourbillon de plaisirs qui semble n'avoir pas de fin.


3 commentaires:

  1. Ce livre est dans ma PAL depuis que j'ai eu un cours dessus, mais je n'ai toujours pas eu le temps de le lire. Néanmoins, j'avais lu quelques extraits, et je trouve que l'auteur arrive à très bien dépeindre la manipulation par lettre, tout en faisant une belle critique de la société de son temps. Il invite à réfléchir à notre rapport avec l'écrit, ce que je trouve particulièrement intéressant :).
    Sinon, j'avais également vu que le succès, même à l'époque, est du au "topos du manuscrit retrouvé": les lecteurs adorent ce qui à l'air de l'ordre du réel, et se sont amusés à rechercher qui étaient les personnages du livre dans la vie réelle. Cela à été jusqu'à des accusations publique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet éclairage, cela m'a donné envie d'en savoir plus sur les réactions au moment de sa première publication !

      Supprimer
  2. Je fais partie de ceux qui adorent ce livre, que je relis régulièrement : c'est tellement bien écrit ! C'est fin et subtil et pernicieux... Tellement bien fait !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression