jeudi 3 novembre 2016

Épisode 1 : La trentaine et salariée, je reprends des études

Les études m'ont toujours laissé un goût d'inachevé, une certaine insatisfaction. Cette année, à mon retour d'un voyage plutôt long à l'étranger, et suite aux péripéties pour retrouver un poste, un nouveau défi s'est imposé dans mon esprit. L'idée ne serait pas survenue si je n'avais pas décroché un CDD d'un an dans mon secteur professionnel, sur un lieu de travail qui ne m'épanouit pas pleinement intellectuellement.

Pendant plusieurs semaines, pour faire taire les états d'âme de mon insatisfaction chronique, j'ai fureté sur Internet afin de trouver une formation qui m'aiderait à m'ouvrir des horizons professionnels. Prendre des cours du soir étaient impossible avec ma profession actuelle qui requiert ma présence au moins 10 heures pas jour (pour un salaire de misère mais c'est un CDD d'un an, je ronge mon frein). Un parcours LMD était inenvisageable par l'implication demandée. Mon choix s'est tout naturellement porté sur le DU.

Le DU est un diplôme universitaire qui n'a de valeur que dans l'établissement qui le propose. Dans certains cas, cela permet d'emmagasiner des crédits ECTS, pour aménager ou améliorer le parcours étudiant en cours. La plupart du temps, il spécialise l'élève dans un domaine précis. Il est souvent considéré dans un bonus sur un parcours professionnel.

Restait à choisir le domaine. Depuis quelques temps déjà, la science se rappelait à moi, l'univers dans sa splendeur. A défaut de pouvoir voyager pendant un an, le ciel pouvait m'offrir toutes les grandes échappées dont j'avais besoin, pensais-je. En évoquant l'idée avec un proche, celui-ci m'a incité à sauter le pas en faisant le premier. Me voilà donc inscrite à un DU qui nécessite d'avoir de bonnes bases (niveau bac S) en mathématiques et physique. Un challenge supplémentaire que je suis forcée de relever au moins pour moi, si ce n'est pour les quelques centaines d'euros investis :)

Concrètement, que cela va-t-il m'apporter ? Déjà, j'espère retrouver un peu de confiance et d'estime en ma personne. Car je me trouve profondément stupide et lente, c'est un combat bien personnel. Ensuite, j'espère pouvoir m'enrichir et m'ouvrir à d'autres horizons. Enfin, je souhaite ne plus avoir peur de la difficulté et des chiffres. 

Évidemment, je suis consciente de ma "chance". J'ai la trentaine, sans enfant, célibataire. Nous n'avons ni tous les moyens de réaliser un tel défi, ni le temps. Quoiqu'il en soit, je suis donc dorénavant salariée en CDD ET étudiante. Seulement, je suis consciente qu'il ne faut pas crier victoire trop tôt. Le véritable challenge est d'obtenir ce fameux diplôme en fin d'année.

Je vais donc me lancer dans une petite série de billets pour vous évoquer l'aménagement de mon quotidien, mes difficultés, mes réussites. Lorsque je me suis jetée dedans, j'ai vraiment peiné à trouver d'autres personnes dans ma situation avec qui évoquer ce sujet. Peut-être donnerais-je à certains le courage de s'y mettre.

8 commentaires:

  1. Je te souhaite une pleine réussite dans ce défi que tu te lances ! C'est beau d'avoir ce courage. J'ai moi même repris mes études après avoir commencé à travailler mais il y allait de ma santé mentale :)
    Je ne sais pas dans quel domaine tu es aujourd'hui mais je peux te dire que le fait que tu cherches par toi même des possibilités de changement prouve au moins que tu n'es pas aussi bête que tu le crois : il faut une belle capacité à prendre du recul pour faire ça.

    RépondreSupprimer
  2. Vas y fonce... tu en tireras forcément quelque chose de positif et tu rencontreras des gens d'autres univers. .. courage!

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que c'est une très bonne idée, j'ai connu (peu) quelques personnes qui se sont lancées dans de tels projets et j'avoue que ça me donne assez envie. Il faut juste arriver à jongler au niveau emploi du temps, c'est vrai, mais ce n'est pas impossible que ça m'arrive un jour aussi. Je suis curieuse d'en savoir plus sur tes cours, ce que tu vas y apprendre, et comment tu vas t'organiser.

    RépondreSupprimer
  4. Joli challenge, je suis sûre qu'il t'apportera beaucoup! J'ai moi-même repris des études dix ans après la fin des premières, à distance, tout en travaillant en parallèle. J'en suis à la moitié, et pour le moment je peux dire que j'ai bien sûr appris plein de choses, retrouvé une stimulation intellectuelle qui faisait défaut depuis longtemps, et rencontré des gens qui sont dans la même dynamique et partagent les mêmes intérêts. Même si parfois c'est dur, ça en vaut la peine!

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve ça très courageux et je pense que tu seras très fière de toi quand tu auras ton diplôme en poche ! Ma maman a également reprit ses études quand elle a divorcé de mon père et ça a été pour elle une grande satisfaction personnelle qui l'a regonflée à bloc ! Aujourd'hui quand on lui demande de quoi elle est le plus fier, elle cite sans hésitation d'avoir reprit ses études alors qu'elle était mère célibataire de trois enfants ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Bravo ! Ce premier pas est décisif et suscitera des changements tant personnels que professionnels je l'espère ! Courage à toi pour mener de front ton activité salariée et tes études. Je te souhaite de réussir et de t'épanouir !

    RépondreSupprimer
  7. Bravo !!! Rien que le fait de tenter ce défi est une preuve d'intelligence et de courage. Le résultat ne peut être que positif.

    RépondreSupprimer
  8. Je croise les doigts pour toi afin que tu réussisses tout les projets qui te tiennent à coeur ! Bon courage !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression